BFM Business

L'UFC-Que Choisir veut faire baisser les prix du gaz

Lampiris devrait proposer des tarifs au minimum 13% inférieurs à ceux pratiqués par GDF Suez.

Lampiris devrait proposer des tarifs au minimum 13% inférieurs à ceux pratiqués par GDF Suez. - -

Après avoir lancé un appel d'offres, l'association de consommateurs va proposer aux abonnés au gaz des prix inférieurs de 13% aux tarifs réglementés. Le rabais pourra être plus conséquent selon l'engouement des consommateurs. Les inscriptions s'ouvrent ce 15 octobre.

L'union fait la force et l'UFC-Que Choisir entend bien se servir de cet adage pour faire baisser les tarifs de l'énergie. Ce 15 octobre, l'association de consommateurs lance l'opération "Gaz moins cher ensemble", dont le pivot est un site internet. Les consommateurs sont invités à s'inscrire, avant le 25 novembre, pour rejoindre le mouvement. En quelques heures, déjà 3.226 personnes ont rempli le formulaire.

Dans un deuxième temps, l'association remettra les noms collectés à la société Lampiris, peu connue mais présente en France depuis 2010. Parmis les 7 fournisseurs de gaz intervenant en France, c'est le seul qui a répondu à l'appel d'offre lancé par l'UFC-Que Choisir en juillet.

A la clef, des baisses de prix. L'association table sur au minimum 13% de moins que les tarifs du gaz réglementés de GDF Suez. Ce qui, pour un foyer consommant annuellement 17.000 kWh, représenterait une économie comprise entre 124 et 132 euros selon la zone tarifaire de l’abonné.

Lutte contre les clauses abusives

Mais ce rabais pourra être supérieur selon l'engouement des consommateurs. De fait, le prix définitif sera connu le 26 novembre après la clôture des inscriptions.

Une offre personnalisée, tenant compte du profil de consommation, sera adressée aux inscrits, à compter du 7 décembre. Ceux-ci auront la possibilité ou non de l’accepter d’ici le 31 janvier 2014.

Mais si l'action de l'UFC-Que Choisir est motivée par les augmentations constantes du prix du gaz, plus de 80% de hausse depuis 2005 malgré un changement du calcul tarifaire, elle l'est aussi par la lutte contre les clauses abusives. Ainsi, les dispositions inscrites dans le contrat d'abonnement seront spécifiques, avec par exemple une responsabilité unique du fournisseur ou encore une facturation bimestrielle sur la base de l'autorelévé.

Selon l'UFC-Que Choisir, des actions similaires menées en Belgique et au Royaume-Uni ont conduit respectivement 47.000 et 38.000 foyers à changer de fournisseur.

Coralie Cathelinais