BFM Business

En janvier, les prix du gaz augmenteront de 0,38% en moyenne

Neuf millions de foyers sont restés fidèles aux tarifs réglementés de GDF Suez.

Neuf millions de foyers sont restés fidèles aux tarifs réglementés de GDF Suez. - -

Après une baisse en décembre, les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 0,38% en moyenne (et hors taxes) le 1er janvier prochain. Neuf millions de foyers sont concernés.

La légère baisse des prix du gaz en décembre n'était qu'une trève. Le 1er janvier prochain, les tarifs réglementés augmenteront en effetde 0,38% en moyenne hors taxes, selon une délibération de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) publiée sur son site internet.

Ces tarifs encadrés par l'Etat concernent les 9 millions de foyers restés fidèles à l'opérateur historique GDF Suez et les régies locales, sur un total de 11 millions de ménages français abonnés au gaz.

Pour les 6 millions de foyers chauffés au gaz, la hausse sera de 0,3%. Pour ceux qui n'utilisent le gaz que pour la cuisson ou pour le double usage cuisson et eau chaude, les augmentations seront de respectivement 0,1% et 0,2%, a précisé la CRE dans sa délibération datée du 20 décembre.

Depuis une réforme lancée fin 2012, les tarifs réglementés du gaz naturel sont révisés tous les mois.

La facture va s'alourdir l'an prochain

Malgré tout, les ménages abonnés au gaz seront soumis à partir de l'an prochain à la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), dont ils étaient jusqu'ici exemptés, dans le cadre de la mise en place de la contribution climat énergie.

Par ailleurs, les foyers en chauffage collectif devraient recevoir une facture rétroactive d'environ 30 euros taxes comprises, en vertu d'un projet de nouvel arrêté remplaçant les tarifs réglementés du gaz du premier semestre 2012.

Le gouvernement avait été prié de remettre la réglementation en ordre, après l'annulation en octobre par le Conseil d'Etat de ces tarifs réglementés du gaz pour la période de janvier à juillet 2012. L'institution avait pointé une différence de traitement injustifiée entre certaines catégories de consommateurs.

Y. D .avec AFP