BFM Business

Electricité: plus de 500 entreprises vont voir leur facture diminuer

Les tarifs de l'électricité sont considérés comme un obstacle à la compétitivité des entreprises tricolores.

Les tarifs de l'électricité sont considérés comme un obstacle à la compétitivité des entreprises tricolores. - -

La Commission de régulation de l'Energie a annoncé, mercredi 30 avril, une réduction de plus de 50% du tarif d'acheminement d'électricité des grandes entreprises énergivores. Le résultat d'une intense campagne de lobbying.

La Commission de régulation de l'Energie, le gendarme français de l'énergie, a annoncé, mercredi 30 avril, qu'elle allait réduire temporairement de 50% le tarif d'acheminement d'électricité appliqué aux entreprises fortement consommatrices de courant. Un soulagement pour plus de 500 entreprises.

Dès l'été prochain, Arkema, Solvay, Arcelor ou encore Air Liquide paieront leur électricité 5 euros de moins le mégawattheure.

Un différentiel de compétitivité avec les sociétés allemandes

Cela fait plus d'un an qu'elles font du lobbying auprès du gouvernement. Il faut dire que ces entreprises payent jusqu'ici l'électricité plus cher que le marché : 47 euros le mégawattheure, soit près de 10 euros de plus que leurs concurrents allemands.

Exonérations de taxes, remboursement de leurs quotas de CO2 et même gratuité du raccordement, de l'autre côté du Rhin: les plus gros industriels ont depuis longtemps réussi à obtenir les faveurs du gouvernement.

Pendant ce temps les entreprises françaises ont vu leur facture d'électricité capter jusqu'à 20% de leur chiffre d'affaires. Un véritable frein à la compétitivité pour ces chimistes, sidérurgistes ou fabricants de gaz naturel qui emploient près de 100 000 personnes en France.

L'accord signé va leur permettre de réduire la facture pendant un an. Ensuite EDF a prévenu qu'elle augmenterait les tarifs. A moins que les industriels continuent leur lobbying et obtiennent, d'ici là, une loi.

Amandine Dubiez