BFM Business

Des architectes chinois rêvent de verdir le ciel de Los Angeles

-

- - Cabinet MAD

Dans les grandes métropoles, l'étalement urbain grignote de plus en plus la nature. Pour y remédier, certains avancent l'idée de construire plus haut, mais plus écolo.

"Manifester l'essence spirituelle entre l'homme et la nature", tel est le rêve du cabinet d'architecture MAD, qui vient de présenter dans le cadre de l'exposition "Shelter : Rethinking How We Live in Los Angeles", un projet de neuf tours futuristes et à forte teneur écologique baptisé "Cloud Corridor".

-
- © Cabinet MAD

La proposition de ces architectes se veut être une réponse à l'étalement urbain dont sont victimes aujourd'hui les nombreuses métropoles à travers le monde. Un argument qui devrait séduire à L.A., ville dix fois plus grande que Paris, où ce phénomène est particulièrement fort. Mais la métropole californienne pourrait se rattraper avant les autres, en se dotant ainsi d'un "village vertical à forte densité, composé de neuf tours résidentielles interconnectées" selon le magazine Arch Daily

Un hommage à la nature

Pour le directeur du cabinet, Ma Yansung, concilier ces éléments est avant tout une question de philosophie. Comme le rapporte le Huffington Post, le responsable considère ainsi que l'architecture moderne doit obéir au shan-shui, un "concept destiné à rassembler l'homme et la nature". Or, une ville shan-shui, selon lui, est "une ville à haute densité dans laquelle ... pour lire la suite de l'article, cliquez ici 

Léo Monégier édité par A.M.