BFM Business

De l'hydrogène dans les stations-service de Basse-Normandie

La région Basse-Normandie va déployer 15 pompes à hydrogène sur son territoire. (image d'illustration)

La région Basse-Normandie va déployer 15 pompes à hydrogène sur son territoire. (image d'illustration) - Jóhann Heiðar Árnason - Wikimédia - CC

Le Conseil régional de Basse-Normandie vient d’annoncer l’installation de 15 stations-services distribuant de l’hydrogène dans les principales villes de la région.

"Une première mondiale". C’est en ces termes que la région Basse-Normandie vient d’annoncer le déploiement, entre 2015 et 2018, de 15 stations-services délivrant de l’hydrogène. Des aménagements rendus possibles grâce à l’obtention d’une subvention accordée par l’Union européenne. D’un montant de 4 millions d’euros, elle permet de couvrir 50% des coûts du projet.

Ces pompes implantées dans les principales villes des départements du Calvados, de l’Orne et de la Manche permettront d’assurer le ravitaillement en hydrogène du parc de véhicules électriques "fuel cell" (propulsés via une pile à combustible) et exploité par ces collectivités et quelques entreprises du territoire.

Ce projet est né d’une coopération entre les collectivités locales, l’association "Energie Hydro Data 2020 (EHD2020)" et l'entreprise "SymbioFCell". Interrogé par l'AFP, Bruno Cairon, président de l’association EHD2020, estime que l’implantation de ces 15 stations représente sur le terrain "une flotte d'environ 300 véhicules".

La région Rhône-Alpes teste la plus grande flotte d'Europe

Lors de l'inauguration de la station de Saint-Lô (Manche) en janvier dernier, le directeur général des nouveaux marchés d'Air Liquide, Xavier Pontone avait présenté les trois autres points de charge situés l'un dans le Territoire de Belfort, l'autre en région parisienne à Loges-en-Josas et le dernier à Sassenage, près de Grenoble (Isère). Il faut dire que la région Rhône-Alpes a devancé de quelques mois la Basse-Normandie en exploitant elle-aussi, à titre expérimental, le déploiement d'une flotte de véhicules électriques à hydrogène.

Depuis octobre 2014, 21 Renault Kangoo ZE-H2, préparés eux-aussi par la société "SymbioFCell", sillonnent les routes de l'Isère et du Rhône. Ces utilitaires, dotés d'un prolongateur d'autonomie grâce à l'installation d'une pile à hydrogène, permettent à leur utilisateurs de parcourir quotidiennement 300 kilomètres sans rejeter un seul gramme de dioxyde de carbone. 

Antonin Moriscot