BFM Business

Comment Renault redonne une seconde vie aux batteries de la Zoé

La société britannique Connected Energy et Renault ont installé deux  bornes de charge rapide en réutilisant des batteries de Zoé

La société britannique Connected Energy et Renault ont installé deux bornes de charge rapide en réutilisant des batteries de Zoé - Renault

Le constructeur automobile redonne vie à ses batteries de Zoé qui fournissent leur courant à des bornes de recharge de véhicules électriques, là où il est difficile ou coûteux d'alimenter ces bornes par le réseau d'énergie classique.

Renault a trouvé une solution astucieuse pour donner une seconde vie aux batteries de sa Zoé électrique. Selon le constructeur français, les batteries de ses véhicules électriques ont généralement une durée de vie de 8 à 10 ans. Cependant, elles disposent encore de capacités utiles importantes pour des applications "stationnaires", ce qui leur donne une vie supplémentaire avant d’être recyclées.

En l'occurrence Renault a trouvé un usage inédit en leur permettant de servir à la recharge d'autres véhicules électriques dans des bornes publiques en libre-service. Pour ce faire, le constructeur français s'est allié à la société britannique Connected Energy. Les deux partenaires ont installé deux bornes de charge utilisant l'énergie stockée dans les batteries recyclées de Zoé, au bord de deux autoroutes, une en Belgique, l'autre en Allemagne.

Deux stations sont équipées en Belgique et en Allemagne

La technologie mise au point réussit à convertir une alimentation à faible puissance pour libérer l’énergie ainsi stockée à des puissances élevées. Le courant délivré est compatible avec le besoin de recharge rapide que réclame l'usager de passage.

"L’intégration de nos batteries seconde vie dans les chargeurs rapides permet aux opérateurs de bornes d’avoir des solutions économiques" explique Nicolas Schottey, directeur du programme Batteries et Infrastructures des véhicules électriques, chez Renault.

Cet usage a du sens lorsqu'il est très coûteux ou problématique d'utiliser systématiquement le courant d'un réseau électrique sur une borne de recharge, notamment aux heures de pointe ou en rase campagne. Une solution consiste à associer une borne de recharge à des batteries qui vont stocker localement de l'électricité qu'elle restitueront en courant continu. Ces bornes peuvent aussi être alimentées par des énergies renouvelables et stocker localement cette énergie avant de la restituer.

Des batteries recyclées de Renault Kangoo Z.E à Issy-les-Moulineaux

Leur utilisation dans des bornes de recharge fait partie des différentes options que Renault promeut pour recycler ses batteries de voitures électriques dans des applications de stockage d'énergie, que ce soit pour des habitations individuelles, des sites industriels ou des immeubles de bureaux.

Ainsi, dans le réseau "intelligent" déployé dans un quartier mêlant résidence et bureaux, la ville d'Issy-les-moulineaux (Hauts-de-Seine) utilise des batteries recyclées de Renault Kangoo Z.E. Logées dans le sous-sol des bâtiments, elles stockent l'électricité intermittente produite par les panneaux solaires et restituée de manière différée quand la demande de courant l'exige.

Frédéric Bergé