BFM Business

Bordeaux met en service sa première hydrolienne dans la Garonne

L'hydrolienne plongée dans la Garonne a été conçue par une PME de Grenoble, Hydroquest.

L'hydrolienne plongée dans la Garonne a été conçue par une PME de Grenoble, Hydroquest. - Seeneoh

Près du pont de pierre qui traverse la Garonne à Bordeaux, une première hydrolienne produit de l'électricité. Deux autres emplacements sont prévus à cet endroit de l'estuaire où les courants atteignent 3,5 m/s.

Les hydroliennes plongées dans un estuaire ne sont pas si répandues. Un site expérimental, situé en plein cœur de Bordeaux, a accueilli sa première turbine d'une puissance maximale de 80 kW/h, reliée au réseau électrique depuis 48 heures.

À l'endroit retenu, au pied du pont de pierre qui traverse la Garonne, les courants, accélérés par la présence des arches du pont, peuvent atteindre 3,5m/s, à une profondeur supérieure à 8 mètres, ce qui permet de tester ce type de turbine.

La région Nouvelle-Aquitaine, qui finance à hauteur de 700.000 euros le projet, estime que "contrairement à l’hydrolien océanique, l’hydrolien estuarien et fluvial fait appel à des technologies de tailles et de puissances modestes, ce qui rend la filière accessible à un tissu local de TPE-PME ainsi qu’aux chantiers navals et infrastructures logistiques et portuaires". 

-
- © Au pied du pont de pierre à Bordeaux, les courants peuvent atteindre 3,5m/s, à une profondeur supérieure à 8 mètres-Seeneoh

En octobre 2017, la région avait ainsi voté une subvention au profit de la PME de l'agglomération grenobloise, Hydroquest, première entreprise à tester sa turbine sur le site d'essai de la Garonne.

Cette société a elle-même eu recours à cinq entreprises locales de la région pour la construction et l'assemblage du prototype sur le site expérimental, dont le coût total est de 2,4 millions d'euros, financés également par Bordeaux Métropole et la Caisse des dépôts, en plus de la région.

Deux autres emplacements sont prévus au même endroit dans la Garonne, pour accueillir une hydrolienne fonctionnant, chacune, à une puissance maximale de 100 kW/h.

F.Bergé