BFM Business

Avec Wiser, Schneider veut réduire les factures d'énergie

Le système Wiser se pilote à distance grâce à une application installée sur une tablette ou un smartphone.

Le système Wiser se pilote à distance grâce à une application installée sur une tablette ou un smartphone. - -

Le groupe français mise sur la maison connectée : il va mettre sur le marché en février un système de pilotage de l'énergie destinée aux particuliers. Selon ses estimations, Wiser permettrait de réduire de 30% les factures.

La gestion de la consommation d'énergie est un secteur d'avenir. Rien d'étonnant que Google n'ait pas hésité à débourser 3,2 milliards de dollars pour faire l'acquisition de la start-up Nest Labs, spécialisée dans la fabrication de thermostats connectés.

Mais ce n'est pas la seule société à s'être positionnée sur le secteur : Schneider va lancer au début du mois de février Wiser, une box de pilotage de l'énergie destinée aux particuliers. Elle permet de contrôler 90% de la consommation énergétique au sein d'un foyer.

L'idée est d'utiliser le bon niveau d'énergie, dans la bonne pièce pour obtenir un niveau de confort optimum. Et tout cela en prenant en compte le mode de vie de chacun.

"Vous comme moi avons des modes de consommation totalement différent, il y a des couples ou des célibataires qui sont jeunes et ont une utilisation de leur logement de type "coucou". Autrement dit, ils rentrent, ils sortent ", détaille Bruno Capdordy, directeur marketing solutions résidentielles chez Schneider-Electric. Ce n'est pas tout "Vous allez aussi avoir des familles qui sont plus sédentaires, vous allez aussi avoir des personnes âgées".

Des modules contrôlés par Wifi

Le système est suffisamment souple pour s'adapter à tous ces profils de consommation. Wiser repose sur une application, que l'on installe sur un smartphone, tablette, ou PC qui peut piloter à distance, via le wifi,la mise en route du chauffage, du chauffe-eau ou de certains appareils électriques, à la condition d'avoir installé le module de contrôle compatible.

Mais ce système de maison connectée peut effrayer certains usagers. "Il ne s'agit pas de recréer un big brother, un super robot qui contrôlerait toute la maison. Il s'agit d'intégrer des algorithmes qui permettent de mémoriser l'inertie de votre logement, de mémoriser vos habitudes de consommation de l'énergie et vous allez pouvoir l'adapter à vos contraintes, et au fait que finalement, on n'a pas une vie très réglée", explique Bruno Capdordy.

Rentabilisé en moins de 4 ans

En gérant le chauffage pièce par pièce, en retardant sa mise en route à distance si un imprévu se produit, en en éteignant certains appareils en veille vorace en énergie, toutes ces petites actions cumulées permettraient, selon Schneider Electric, de réduire jusqu'à 30% du montant des factures énergétiques.

Mais auparavant il faudra investir. La box centrale est vendue environ 300 euros, et les accessoires environs 50 euros l’unité. Le groupe estime que l’équipement d'un deux-pièces reviendrait environ à 700 euros (hors pose) et environ 1.000 euros pour un quatre pièces. Grâce au crédit d’impôt à 15 % et au certificat d’économie d’énergie, Schneider table sur une rentabilisation du système en moins de 4 ans. Le groupe français espère équiper 10.000 foyers d'ici à la fin de l'année.

BFMbusiness.com