BFM Business

Du "coeur de marché européen" à la "citadine la plus accessible", Luca de Meo veut renouveler l'électrique chez Renault

Invité de BFM Business, le directeur général de Renault a estimé que le groupe avait "fait un pas important" en présentant ce jeudi ses deux nouveaux modèles de véhicules électriques.

Renault passe la seconde sur l'électrique. Le constructeur a dévoilé ce jeudi ses deux nouveaux véhicules "verts", le show-car Mégane eVision et sa citadine low-cost électrique, la Dacia Spring. Invité de BFM Business pour évoquer ce renouveau, le directeur général de Renault, Luca de Meo, a fait part de la volonté claire du groupe de peser sur le marché de l'électrique.

"On a démontré ces dix dernières années qu'on était capable de produire, d'ingénieriser (sic), de vendre des voitures électriques parce que Renault, aujourd'hui, c'est le numéro un en Europe dans le secteur de l'électrique", a-t-il déclaré.

Pour Luca de Meo, "on ne peut certainement pas dire que Renault est en retard sur l'électrique, parce qu'on a commencé avant les autres". "Il y a quelques années, on a peut-être fait une pause en termes de développement de produits mais aujourd'hui on accélère et je pense qu'on a toute la légitimité pour avoir un rôle de leader dans la transition énergétique".

Deux nouveaux modèles "stratégiquement importants"

Avec les deux modèles présentés ce jeudi, le directeur général de Renault estime que le groupe "fait un pas important" dans la transition énergétique. "Ces deux modèles sont stratégiquement très importants", a-t-il martelé. Avec deux objectifs différents. La Mégane eVision a été "pensée pour aller attaquer le coeur du marché européen, parce qu'il y a 100 millions de clients en Europe qui conduisent des voitures de ce type", a-t-il expliqué.

Quant à la Dacia Spring, son modèle électrique low-cost, "le concept est assez clair, assez simple". Ce sera une voiture parfaite pour une utilisation "citadine" et "la plus accessible sur le marché (...)", a-t-il poursuivi sans pour autant dévoiler le prix du véhicule.

Pauline Ducamp avec Paul Louis