BFM Business

Publicis renoue avec la croissance

Arthur Sadoun, le nouveau patron de Publicis.

Arthur Sadoun, le nouveau patron de Publicis. - Geoffroy Van der Hasselt - AFP

Le géant français de la publicité a publié ce jeudi un bénéfice net en hausse de 1,6% pour le premier semestre. Mais ses objectifs pour 2018 n'ont pas été confirmés.

Publicis a publié ce jeudi un bénéfice net en hausse de 1,6% à 387 millions d'euros pour les six premiers mois de l'année, bénéficiant notamment d'une reprise de son activité aux États-Unis au deuxième trimestre.

Sur la période d'avril à juin, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 2,515 milliards d'euros, en progression de 2,2% en chiffres publiés et de 0,8% en organique, surpassant les attentes des analystes qui tablaient sur une baisse.

Sur ce deuxième trimestre, le groupe voit donc une reprise de sa croissance organique, indicateur clef du secteur, après deux trimestres consécutifs de recul.

Le nouveau patron du groupe, Arthur Sadoun, s'est félicité de "résultats satisfaisants", soulignant que l'activité aux États-Unis était redevenue positive au deuxième trimestre et que "l'Europe reste très solide".

Sur cette période, le chiffre d'affaires progresse de 2,6% (0,2% en organique) aux États-Unis, son premier marché, à 1,353 milliard d'euros. En Europe, son activité est en hausse de 0,6% (3,2% en organique) à 722 millions d'euros. En France, l'activité progresse notamment de 6,2% en organique, et de 7,8% au Royaume-Uni.

Seule la région Asie-Pacifique montre une baisse du chiffre d'affaires en organique, de 1,4%.

Publicis veut devenir "le leader du marché du marketing"

Publicis a réitéré ses perspectives d'amélioration de la croissance organique pour l'exercice en cours, mais Arthur Sadoun, président du directoire depuis le 1er juin, a souligné qu'il était encore "trop tôt" pour confirmer les objectifs pour 2018 donnés précédemment par le groupe.

"Nous anticipons que l'amélioration séquentielle de la croissance organique continue au 3ème trimestre. Et nous devrions retrouver une croissance comparable à celle de nos pairs au 2ème semestre", a indiqué le responsable. Il n'a pas en revanche confirmé l'objectif ambitieux de marge d'exploitation de 17,3% en 2018, fixé par son prédécesseur Maurice Lévy.

Le groupe affiche un taux de marge de 13,2% au premier semestre, en amélioration de 20 points de base par rapport à l'année dernière. "Dans un contexte de croissance modeste, cela montre que notre nouveau modèle commence à avoir des effets", a noté Arthur Sadoun.

Le groupe se fixe désormais pour objectif de devenir "le leader du marché du marketing et de la transformation des entreprises". Publicis veut ainsi accompagner ses clients non seulement dans la transformation numérique de leur marketing mais aussi de leur modèle d'affaire, pour se distinguer de ses concurrents.

Y.D. avec AFP