BFM Business

Mais que va faire NRJ de son trésor de guerre?

NRJ a exprimé un intérêt pour le réseau Virgin qui appartient à Lagardère, mais s'est fait éconduire

NRJ a exprimé un intérêt pour le réseau Virgin qui appartient à Lagardère, mais s'est fait éconduire - -

Le groupe a décidé de ne pas distribuer de dividende, afin de garder sa trésorerie pour d'éventuelles acquisitions.

Surprise chez NRJ. Le groupe a annoncé mardi 19 mars au soir qu'il ne distribuerait pas de dividende au titre de l'exercice 2012. L'an dernier, 0,3 euro par action avait été distribué, ce qui avait coûté 24 millions d'euros.

Cette suspension ne s'explique pas par de mauvais résultats, ni par des problèmes de trésorerie. En effet, le groupe est assis sur une confortable cagnotte de 83 millions d'euros de trésorerie nette.

Oncle Picsou

Mercredi, le PDG Jean-Paul Baudecroux (premier actionnaire avec 75% du capital) a expliqué cette décision par un "contexte économique incertain" dans lequel "cash is king".

"Oncle Picsou" (comme il s'appelle lui-même) a expliqué vouloir "être en mesure de saisir toute éventuelle opportunité de croissance externe, y compris dans son coeur de métier, la radio". Selon lui, en période de crise, "les prix sont parfois abordables, voire bradés. C'est là où l'on peut faire une offre. Nous voulons rester flexibles pour pouvoir racheter un réseau [de radio], car les seuils le permettent".

En effet, selon la loi, un même groupe de radio ne peut couvrir plus de 150 millions d'habitants. Tout le monde pensait que NRJ était au taquet, car le groupe détient quatre réseaux couvrant tout le pays: NRJ, Chérie FM, Rire et Chansons et Nostalgie. Mais, il y a trois mois, surprise: le Conseil supérieur de l'audiovisuel sort de son chapeau une nouvelle méthode de calcul, selon laquelle NRJ ne serait qu'à 116 millions d'habitants, soit loin du plafond.

"Si cette méthodologie est entérinée, cela permettrait des acquisitions. Mais il n'y a aucune discussion en cours", a expliqué mercredi Maryam Salehi, directrice déléguée à la direction générale. Selon elle, "le gouvernement va sans doute remanier ce seuil dans la prochaine loi audiovisuelle".

"Offre pas sérieuse"

NRJ a bien exprimé un intérêt pour le réseau Virgin qui appartient à Lagardère, mais s'est fait éconduire. "Nous avons appris par la presse que Virgin était en vente à un prix très bas. Nous avons dit que nous étions prêt à être présents", a expliqué Maryam Salehi. "Nous n'avons pas eu de réponse claire, on nous a juste dit que notre offre n'était pas sérieuse", a ajouté Jean-Paul Baudecroux. "Nous ne comprenons pas pourquoi Lagardère brade cet actif. Leur attitude n'est pas très logique, car nous ne détenons que des radios musicales, et donc nous ne gênerons pas le vaisseau amiral de Lagardère qui est Europe 1".

En attendant, Jean-Paul Baudecroux s'est dit "persuadé que NRJ sera à nouveau numéro un en 2013". RTL, détenteur actuel du titre, n'a donc qu'à bien se tenir...

Jamal Henni