BFM Business

Limiter la fréquentation du parc Astérix? "Economiquement, ça ne tient pas la route" prévient son patron

Le parc à thème rouvrira ses portes le 15 juin prochain pour accueillir, dans un premier temps 5.000 personnes. "C'est très bien pour redémarrer mais il va falloir rapidement monter en puissance" explique son patron sur BFM Business.

Le parc Astérix va reprendre du service le 15 juin prochain. Une bonne nouvelle pour le millier de saisonniers sur place mais aussi pour les quelque 5.000 personnes, par jour, qui auront réservé leur place sur internet. "Le parc s'est arrêté, un peu comme une fusée, juste avant le lancement puisqu'on était à 15 jours de l'ouverture" commente Nicolas Kremer, directeur général du parc, sur le plateau de BFM Business ce lundi. "Pour nous, c'est un vrai soulagement aujourd'hui, de savoir qu'on va pouvoir rouvrir dès la semaine prochaine."

"On a pris un peu de temps pour le faire correctement" souligne le patron qui a aussi pu bénéficier du passage des Hauts-de-France, où se situe le parc d'attractions, en zone verte. Sur le plan sanitaire, tout est organisé pour éviter les contacts prolongés : marquage au sol, vente à emporter et port du masque dans certaines attractions.

"Discuter avec les autorités territoriales"

Mais dans un premier temps, il faudra réserver obligatoirement pour entrer. "Il va falloir contrôler le nombre de personnes qui viennent sur le parc" poursuit Nicolas Kremer. "On va commencer, dans un premier temps, on l'espère, avec 5.000 personnes" par jour, quand le parc en accueille normalement en moyenne 12.500. Une manière, évidemment, d'éviter les foules et les contacts.

Problème: "économiquement, ça ne tient pas la route" prévient le patron. "C'est très bien pour redémarrer mais il va falloir rapidement monter en puissance et pour cela il va falloir discuter avec les autorités territoriales." Reste donc encore à savoir quand le parc pourra tourner à plein régime.

Thomas Leroy