BFM Business

Les joueurs en ligne misent en moyenne 184 euros par mois

Les joueurs en ligne jettent majoritairement leur dévolu sur le poker.

Les joueurs en ligne jettent majoritairement leur dévolu sur le poker. - -

Selon l'étude sur le profil des joueurs en ligne présentée le 20 mars par l'Arjel, ceux-ci misent en moyenne 10% de leur salaire chaque mois.

Il a entre 18 et 34 ans, est employé, ou cadre. Son revenu oscille entre 1.500 et 2.000 euros, et il dépense 184 euros par mois dans les paris sur internet. Voici le portrait du joueur en ligne dressé par l’Autorité de régulation des jeux en ligne (l'Arjel) qui publie, ce 20 mars, sa première étude sur le profil et les habitudes des joueurs.

Selon les résultats de l’étude, moins on gagne et plus on joue : 84% des joueurs gagnent moins de 3.000 euros par mois. Mais ils misent finalement majoritairement de petites sommes : la moitié des joueurs mise moins de 50 euros, 42% entre 50 et 500%, et 8% au-delà de 500 euros.

Ils sont par ailleurs 70% à se fixer un montant maximum à jouer. Et à le respecter, constate l'Arjel.

Le Poker rapporte plus que le turf

Un peu plus de la moitié d’entre eux est par ailleurs plutôt lucide sur l’intérêt lucratif de cette pratique : 55% reconnaissent qu’elle leur fait perdre de l’argent. Ils sont pourtant 37% à se croire bénéficiaires.

L’enquête s’intéresse ensuite aux différents type de jeux en ligne - poker, paris sportifs ou hippiques- et aux populations qu’ils séduisent. Premier constat : c’est le poker qui a le plus de succès. Et c’est aussi là qu’on gagne le plus. Plus de 7 milliards d’euros ont été misés en 2012, dont 96% a été redistribué en gains.

En revanche, sur les paris sportifs, seulement 80% des 705 millions d’euros misés ont été récupérés par les joueurs. Et dans le turf, c’est encore moins : 77% sur 1,1 milliard.

Sociologiquement, les adeptes du poker et des paris sportifs sont plus jeunes (18 à34 ans) que les turfistes, dont plus de la moitié a plus de 35 ans. Il y a aussi davantage de professions intellectuelles supérieures ou de cadre parmi les amateurs de poker.

Plus généralement, la pratique des jeux en ligne est très discriminante sexuellement : seul 10% des joueurs sont des joueuses.

Nina Godart