BFM Business

Lacoste change de mains

La marque Lacoste passe sous le contrôle du groupe Maus Frères.

La marque Lacoste passe sous le contrôle du groupe Maus Frères. - -

La célèbre marque au crocodile passe sous le contrôle du groupe Maus, qui possède désormais 93,3% du capital. Cela fait suite à la décision de Sophie Lacoste Dournel, fille de l'ancien dirigeant, de vendre ses parts.

La nouvelle était attendue, mais elle marque une étape importante dans la vie du groupe Lacoste. Sophie Lacoste Dournel, qui détient, avec un groupe d'actionnaires, 28% du capital, va céder ses parts au suisse Maus. Ce dernier était déjà détenteur depuis 14 ans de 35% du capital. Le 26 octobre dernier, le groupe suisse avait déjà acquis 30,3% en plus, correspondant aux parts de Michel Lacoste, en conflit avec sa fille. Le groupe Maus frères va donc contrôler 93,3% du capital de la marque au crocodile. Son offre valorise Lacoste entre 1 et 1,5 milliard d'euros.

"Après l'étude de différentes pistes", Sophie Lacoste-Dournel, présidente du conseil d'administration, et les actionnaires familiaux qu'elle représente ont justifié dans un communiqué leur décision par le fait que "toute action consistant à opposer durablement deux groupes d'actionnaires nuirait aux intérêts de l'entreprise et de ses salariés".

Créée en 1933 par le champion de tennis René Lacoste, la société et ses emblématiques polos frappés du crocodile a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros.

Maus Frères, un géant de la distribution peu connu en France

Peu connu en France, Maus Frères est pourtant un géant de la distribution en Suisse. Le groupe est davantage connu pour ses marques : en Suisse, ce sont les grands magasins Manor, Jumbo ou encore les magasins de sport Athleticum. A l'international, le groupe détient aujourd'hui en France les vêtements Aigle, mais aussi la chaîne de parapharmacie Parashop, ainsi que les vêtements suédois Gant. Il possède également 90% de Devanlay, chargée de la fabrication, la distribution et la commercialisation des vêtements et de la maroquinerie Lacoste. Un temps, il était même propriétaire du Printemps à Paris, ou de la franchise d'ameublement Fly en Suisse.

Mais aujourd'hui ce qui intéresse le groupe, au-delà de sa présence dans la distribution en Suisse, c'est de poursuivre son développement à l'international avec l'acquisition de marques réputées. Suivez-son regard !

Karine Vergniol et BFMbusiness.com