BFM Business

Kering, Kelly Slater & le make-up: une semaine de luxe business

Kering et le surfeur-golfeur-acteur Kelly Slater vont fonder une marque "from scratch".

Kering et le surfeur-golfeur-acteur Kelly Slater vont fonder une marque "from scratch". - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Qui a racheté quoi, lequel a été nommé où, quelle marque a le vent en poupe? Retrouvez toute l'actualité business de la semaine dans le secteur du luxe et de la mode, compilée par la rédaction de BFMBusiness.com.

Kering crée sa toute première marque, Stromae se lance dans le luxe, les grands noms américains s'intéressent au make-up... Sur le front du business chic, voici ce qu'il faut retenir de la semaine qui s'est achevée le 4 avril.

> Kelly Slater quitte Quicksilver pour Kering

Breaking news dans le microcosme du surf: Kelly Slater, le champion américain véritable symbole de la discipline quitte son sponsor historique, Quicksilver, qui l'a accompagné pendant 23 ans. Le quadra a annoncé le 1er avril s'associer au géant du luxe Kering pour fonder sa propre marque, un label de prêt-à-porter.

Cette nouvelle griffe, qui étoffera la branche Sport et Lifestyle de l'ex-PPR (Puma, Volcom) combinera, selon Kelly, son "amour de la vie propre, de la responsabilité et du style". Elle ne devrait en revanche pas porter son nom.

Avec le surfeur fervent défenseur de l'environnement, Kering va inventer une marque "from scratch", une première dans l'histoire du groupe qui s'est construit en rachetant des pépites à développer.


Publication de Kelly Slater.

> Kering veille sur les pythons

Le marché légal des pythons pèse un milliard, le marché noir au moins autant. Kering s'en émeut. L'ex-PPR, propriétaire de Gucci, Bottega Veneta, a donc financé un rapport sur l'élevage des pythons réalisé par l'Union internationale pour la conservation de la nature.

Le but: faire évoluer le secteur, en optimisant la traçabilité, en renforçant la transparence des élevages, en instaurant des bonnes pratiques et des contrôles. Et notamment faire en sorte que les populations locales tirent un bénéfice de ce commerce. En juin, Kering va financer une formation chez ses fournisseuses de peaux au Vietnam pour aller dans ce sens

500.000 de ces serpents parmi les plus gros au monde terminent tous les ans en sacs à main ou chaussures, et ce depuis 80 ans. Aujourd'hui, 12% d'espèces de serpents menacées.

> Le luxe américain mise sur le maquillage

En France, le luxe et le make-up ont toujours fait bon ménage. Aucun tabou pour Dior ou Chanel, qui propose vernis, rouge à lèvres et fards en boîtier précieux dans les allées des distributeurs select tel le Bon marché ou Sephora.

Aux Etats-Unis en revanche, les deux mondes sont longtemps restés hermétiques l'un à l'autre. Mais la frontière devient poreuse. Marc Jacobs vient ainsi d'inaugurer en personne un corner make-up à son nom au Sephora des champs Elysées, le duo en vogue Proenza Schouler signe une collaboration avec Mac, Tom Ford se met au rouge à lèvre. Reste à voir s'ils parviendront à atteindre le niveau de conquête des marques françaises.

Photo: la collection Proenza Schouler pour M.A.C.

> Stromae lance sa marque de mode: Mosaert

Le maître de la rime et du rythme ciselés s'attaque au vêtement. Stromae a lancé le 1er avril une collection capsule sous le label Mosaert (acronyme de son nom de scène), distribué en France et en Belgique. Le style, vintage, coloré et décalé –chemisette à col, chaussettes hautes à motifs- ressemble beaucoup au look des personnages de son clip "Papaoutai".


STROMAE - PAPAOUTAI CLIP OFFICIEL par lunnard69

Comptez 90 euros pour un polo, soit à peu près la même fourchette de prix qu'un polo Lacoste. En France, c'est le concept-store de luxe Colette qui distribue la ligne.

La collection Mosaert ! pic.twitter.com/3nDTyHqJbU
— Stromae News (@StromaeNews) 1 Avril 2014

Nina Godart