BFM Business

Ironman: la franchise des triathlons XXL pourrait se négocier un milliard de dollars

-

- - AFP

Détenue par le chinois Wanda Sports, la discipline gagne chaque année en popularité pourrait ressembler à une belle plus-value pour son propriétaire.

C'est probablement la compétition la plus célèbre des amateurs de triathlons. L'Ironman - 4 kilomètres de nage, 180 kilomètres de vélo et 42 kilomètres de course à pied – est à vendre. Et selon les informations de Bloomberg, la mise à prix est à la hauteur de l'engouement que connait la marque : un milliard d'euros.

En réalité, Ironman n'est pas une simple épreuve. Ce sont environ 170 courses organisées à travers le monde et pour chacune d'elles, plus de 2000 participants. Un véritable succès poussé par la participation de stars du triathlon classique. Le dernier champion du monde de la discipline, Jan Frodeno, n'est autre que le médaillé d'or du triathlon aux Jeux Olympiques de Pékin. D'autres, comme le sextuple champion du monde Dave Scott, sont devenus des légendes de l'exigeant Ironman.

100 millions d'euros de bénéfices en 2018

Pour le propriétaire de la marque, le chinois Wanda Sports, c'est peut-être le meilleur moment pour faire une belle plus-value. Achetée 650 millions d'euros, n'entend donc pas brader sa pépite et aurait même repoussé des acquéreurs, l'année dernière. D'autant plus que le Chinois, filiale du conglomérat Dalian Wanda Group, affiche une dette totale d'environ 968 millions de dollars, pour une valorisation d'1,4 milliard.

Reste encore à savoir si Wanda Sports souhaite vraiment vendre sa poule aux œuf d'or: un peu plus de 100 millions d'euros de bénéfices en 2018. Mais son introduction en bourse, l'année dernière, a déçu et une offre conséquente pourrait peut-être faire plier les Chinois.

Thomas Leroy