BFM Business

Festivals: "Madame la ministre, nous n'avons pas le temps"

Angelo Gopee, directeur général de Live Nation France, était l'invité ce lundi matin de Good Morning Business sur BFM Business.

Les festivals seront-ils de retour en 2021? La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, assurait la semaine passée qu'elle était "sûre" que l'on pourrait "aller dans les festivals cet été" car "on fera tout pour qu'on puisse y aller". "On a du temps", avait-elle déclaré au micro de RTL. "Madame la ministre, nous n'avons pas le temps", lui a répondu ce lundi matin Angelo Gopee, directeur général de Live Nation France, sur le plateau de Good Morning Business.

"Aujourd'hui, les gens n'achètent plus de billets. Si on attend des mois, et qu'on ouvre au mois de juin, les gens n'achèteront pas de billets et on aura des festivals qui seront vides. Même si beaucoup de festivals ont gardé leurs billets de l'année dernière, on a besoin de rassurer les spectateurs, les artistes, les salariés qui travaillent sur ces évènements. Il faut qu'on arrive très vite à mettre en place une feuille de route sur les festivals qui soit claire et précise", a-t-il appelé.

D'autant que "pour l'instant, nous n'avons pas de certitude d'avoir accès au fonds de solidarité" dont les montants vont être élargis, a poursuivi le directeur général de Live Nation France, qui organise environ 2000 concerts par an en France. Certains "pensent que, comme nous avons droit aux aides sectorielles, nous n'avons pas le droit aux aides transversales". Or, "nous n'avons pas d'aides sectorielles", avance-t-il, et "on a besoin d'avoir accès à ces fonds de solidarité".

Pas de retour à la normale "avant 2022"

"On a le fonds de solidarité du mois de décembre (…), j'espère qu'on va continuer comme ça. Il y a eu une alerte disant qu'on ne pouvait pas toucher à la fois des aides sectorielles et les aides transversales. On a besoin de rassurer les salariés, les entrepreneurs (…). On est encore parti pour des mois d'incertitudes [sur la réouverture des lieux culturels]. L'activité ne pourra pas reprendre pleinement avant 2022", craint Angelo Gopee.

J. Br.