BFMTV

Réouverture des établissements culturels: Roselyne Bachelot concède un "manque de visibilité"

Le théâtre Bobino va rouvrir le 22 juin

Le théâtre Bobino va rouvrir le 22 juin - AFP

La ministre de la Culture a laissé entendre que les salles de théâtre, de spectacle et de cinéma ne pourraient pas rouvrir ce jeudi comme elles l'espéraient.

Les salles de concert, de cinéma et de théâtre, toujours fermées à cause du Covid-19, vont-elles pouvoir rouvrir le 7 janvier? Interviewée ce mardi soir sur RTL, Roselyne Bachelot a laissé entendre que le monde de la culture devrait probablement attendre encore avant de sortir la tête de l'eau:

"On manque totalement de visibilité", a déclaré la ministre de la Culture, ajoutant qu'"on ne peut pas exclure" une "reprise massive de l'épidémie": "Si je disais autre chose je mentirais au monde de la culture et à nos concitoyens."

Elle justifie par ailleurs ce manque de visibilité par l'apparition du nouveau variant du Covid-19 au Royaume-Uni. "Si nous avions le malheur d'être obligés à un reconfinement, (la question de la réouverture) ne se poserait plus."

"Nous manquons d'éléments objectifs pour fixer de façon claire et ferme que nous avons une sécurité absolue. Nous sommes très attentifs à ce qui se passe dans des pays étrangers où des expérimentations sont lancées pour arriver à solidifier ces données scientifiques et assurer la securité des personnes dans les salles de spectacle. Nous attendons des données, mais nous pouvons les constituer assez vite."

"Un certain nombre d'échéances"

La grogne du secteur culturel ne faiblit pas depuis un mois. Fin novembre, Emmanuel Macron avait annoncé que les salles de spectacle pourraient rouvrir le 15 décembre, à condition que le nombre de nouveaux cas de coronavirus rapportés positifs passe sous la barre de 5000 par jour. Face à la stagnation des chiffres, Jean Castex a douché les espoirs du milieu en annonçant finalement que leurs portes resteraient fermées jusqu'au 7 janvier. Alors que l'échéance se rapproche, tout indique que la fermeture sera encore prolongée.

"Nous allons fixer un certain nombre d'échéances pour constater l'évolution de la pandémie suite aux fêtes de fin d'année", déclare Roselyne Bachelot. Les retombées du 31 décembre devraient se faire ressentir autour du 15 janvier, estime-t-elle.

La ministre de la Culture met en avant la mise en place d'un "modèle résilient, qui nous permettrait de surmonter les vagues de la crise". Cela mènerait à établir "un calendrier glissant en fonction de l'impact de la pandémie. Les musées pourraient être les premières structures à rouvrir."

"On va aller dans les festivals cet été"

Elle affirme également être sensible à la souffrance du monde de la culture: "On n'est pas aveugles, on n'est pas sourds. Je sais la souffrance des gens", assure-t-elle, rappelant également celle "des soignants, des gens qui sont en réanimation".

En outre, elle promet "davantage" d'aides allouées au monde de la culture, et promet que les droits des intermittents seront "prolongés autant qu’il faudra". Et de conclure sur une note optimiste, concernant la possibilité de se rendre en festivals l'été prochain: "On fera tout pour qu’on puisse y aller. J’en suis sûre, on va aller dans les festivals cet été. On a du temps."

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV