BFM Business

D8: un incontestable succès pour Canal+

Bertrand Méheut, le président de Canal+, a de quoi se féliciter devant le succès de Direct 8.

Bertrand Méheut, le président de Canal+, a de quoi se féliciter devant le succès de Direct 8. - -

Le Conseil d'Etat pourrait invalider le rachat de la chaîne gratuite par Canal+. Une mauvaise nouvelle pour le groupe qui a fait changer de ligue à l'ex-petite dernière de la TNT.

Le Conseil d'Etat pourrait annuler ce lundi 23 décembre le rachat de D8 par Canal+. Comme l'a révélé BFM Business, le rapporteur public a recommandé vendredi l'invalidation de l'opération, car il estime que les conditions imposées au moment du rachat, il y a un an, n'étaient pas assez sévères.

En cas d'annulation, le dossier devra repasser devant l'Autorité de la Concurrence et le CSA. Pour Canal+, l'enjeu est de taille: D8 est un incontestable succès pour le groupe.

La chaîne a, petit à petit, changé de dimension. Il y a un an encore, quand Canal+ en prenait officiellement les commandes, D8 évoluait autour des 2% d'audience, en queue de peloton des chaines de la TNT. Depuis tout a changé, Canal+ a mis des dizaines de millions d'euros sur la table et a fait décoller sa chaine gratuite.

Des programmes à succès comme Touche Pas à Mon Poste

D8 surfe sur le succès de plusieurs émissions: Touche Pas à Mon Poste, Nouvelle Star et une programmation de films et de séries de plus en plus efficace. D8 profite de la puissance de feu du groupe Canal.

C'est justement pour cette raison que le Conseil d'Etat pourrait demander de durcir les conditions imposés à Canal+, au moment du rachat de D8, en particulier sur les droits des films et des séries.

Les deux chaines peuvent-elles négocier ensemble avec un studio américain? Peuvent-elles diffuser les mêmes films et les mêmes séries? Si le Conseil d'Etat annule l'opération, ce sont ces questions qui devront faire l'objet d'un nouveau feu vert.

Simon Tenenbaum