BFM Business

Comment la natation veut investir le sport business

Nathan Adrian (ici à Barcelone) sera présent au Singapore Swim Stars.

Nathan Adrian (ici à Barcelone) sera présent au Singapore Swim Stars. - -

Avec le Singapore Swim Stars, la discipline veut se rapprocher de la Golden League d’Athlétisme, notamment via des récompenses largement supérieures aux compétitions traditionnelles. L'occasion, aussi, de développer un nouveau concept largement basé sur le show.

Portée par le succès médiatique de ses stars, la natation veut prendre le train en route afin de se développer économiquement. Et le Singapore Swim Stars, qui se déroulera en septembre prochain, pourrait bien en être l’un des vecteurs clé.

D’initiative française, via l’association Sportsswim Organisation, ce nouveau concept a pour vocation de devenir "le 3ème évènement mondial de la discipline, après les Jeux Olympiques et les championnats du monde", dixit Stephan Caron, double médaillé olympique et initiateur du projet.

350.000 dollars de prix

Devant 4.500 spectateurs réunis dans l’immense complexe nautique de Singapour, les meilleurs nageurs mondiaux s’affronteront ainsi sur des épreuves courtes. L’évènement a clairement été pensé comme un immense show, avec demi-finale, finale, et duel –une première en natation.

Autre nouveauté: les primes attribuées aux participants dépassent largement les standards habituels, avec 200.000 dollars répartis entre les différents nageurs engagés, et 150.000 pour les vainqueurs des différentes épreuves. Le prix à payer pour faire venir les Nathan Adrian, Camille Lacourt, ou autres James Magnussen. Pas assez, cependant, pour convaincre la superstar Michael Phelps de faire le déplacement.

Un million d'euros de budget

Pour cette première, qui sera diffusée dans 55 pays, les organisateurs tablent sur un budget d’un million d’euros. Et même si des partenaires prestigieux, à l’instar de Coca-Cola, Speedo ou la ville de Singapour ont vite mordu à l’hameçon, d’autres se font toujours désirer. Les négociations sont actuellement en cours avec "de grosses entreprises françaises présentes à Singapour", pour financer le projet.

A terme, le modèle du Singapore Swim Stars se veut proche de la Golden League d’Athlétisme, qui compte plusieurs étapes à travers le monde. L’évènement a déjà été programmé lors des cinq prochaines années à Singapour, mais un évènement devrait voir le jour en Europe dès 2015. Et l'année suivante, un troisième pourrait être organisé au Moyen-Orient, aux Etats-Unis, ou en Australie.

Yann Duvert