BFM Business

Arnaud Lagardère a touché 235 millions d'euros en deux ans

Selon le groupe, le salaire d'Arnaud Lagardère n'est qu'au 45ème rang des sociétés du SBF 120

Selon le groupe, le salaire d'Arnaud Lagardère n'est qu'au 45ème rang des sociétés du SBF 120 - -

Le co-gérant du groupe Lagardère, qui détient 9,3% de son groupe, a touché à ce titre 183 millions d'euros de dividendes exceptionnels liés à la vente des participations dans EADS et Canal Plus.

Le salaire d'Arnaud Lagardère est passé comme une lettre à la poste. Les actionnaires de Lagardère, réunis en assemblée générale mardi 6 mai, ont approuvé à 94,61% la rémunération du co-gérant du groupe.

Les actionnaires étaient consultés au titre du say on pay, nouvelle disposition qui leur permet de donner un avis consultatif sur le salaire du patron.

Rémunération record

Toutefois, cette résolution a quand même récolté moins de voix que les autres, adoptées en général à 99%.

C'est une maigre consolation pour Proxinvest. En effet, le cabinet de conseil aux actionnaires avait recommandé de voter contre la rémunération de l'héritier, qui atteint un niveau "record".

En pratique, la rémunération d'Arnaud Lagardère comprend plusieurs éléments. D'abord, son salaire brut, qui augmente de 3%, à 2,9 millions d'euros, en raison d'une hausse de 15% du bonus (à 1,65 million d'euros).

Ensuite, Arnaud Lagardère, qui détient 9,3% du capital, touche donc des dividendes. Il a ainsi touché chaque année 16 millions d'euros au titre du dividende ordinaire (1,3 euro par action).

A cela s'ajoute les deux dividendes exceptionnels (9 puis 6 euros par action) versés ces deux dernières années pour redistribuer le produit de la vente d'EADS puis de Canal Plus. Ainsi, Arnaud Lagardère a touché 183 millions d'euros en deux ans.

Last but not least, Proxinvest ajoute à cela le dividende dit 'statutaire' que Lagardère verse à ses deux commandités, c'est-à-dire Arnaud Lagardère et la société Arjil Commanditée (détenue par Arnaud Lagardère). En effet, les statuts stipulent: "il est prélevé une somme égale à 1% du montant du bénéfice net consolidé, qui est versée aux commandités es-qualités". Or ce bénéfice net a été dopé en 2013 par la vente de Canal Plus. Résultat: le dividende statutaire s'établit à 13,1 millions d'euros, contre 0,9 million l'année précédente.

Dernier dividende exceptionnel

Tout cet argent a probablement été utilisée pour rembourser sa dette personnelle, qui s'élevait à 434 millions d'euros fin 2009 (dernier chiffre connu). Lors de l'assemblée générale, un petit porteur lui a même demandé si la réduction de sa dette personnelle était "devenue l'objet social du groupe"...

Mais Arnaud Lagardère a prévenu: "c'était probablement la dernière distribution exceptionnelle, car nous avons cédé tous les actifs [minoritaires]".

Par ailleurs, les comptes sociaux ont aussi été largement approuvés, malgré un autre avis défavorable de Proxinvest. Le cabinet regrette que "Lagardère ne mette pas au vote le rapport spécial des conventions réglementées, qui porte pourtant sur des transferts s'élevant à 25,3 millions d'euros pour 2013". Il s'agit de l'argent versé par le groupe à Lagardère Capital & Management (LCM), holding détenue par Arnaud Lagardère et employant les principaux dirigeants.

Jamal Henni