BFM Business

Amazon triomphe dans la production de séries avec "Transparent"

La série a remporté deux récompenses.

La série a remporté deux récompenses. - Jerod Harris - AFP

La série a remporté deux Golden Globes. Une consécration pour le géant du commerce en ligne qui a choisi de produire des contenus originaux.

C'est une consécration pour Amazon. Le géant américain du commerce en ligne a remporté dans la nuit de dimanche 11 à lundi 12 janvier, grâce à sa série "Transparent", ses deux premiers Golden Globes, l'équivalent des Oscars pour la télévision américaine. Un succès pour Amazon qui mène une stratégie originale dans la production de série.

Amazon s'est lancé comme Netflix dans la production de séries, et pourtant les deux sites internet ont adopté des stratégies opposées. Là où Netflix a concentré ses efforts sur une ou deux séries très ambitieuses pour obtenir le maximum de visibilité, Amazon au contraire, a saupoudré ses investissements sur des dizaines de projets. Des pilotes de séries ont été présentés aux internautes, puis misent en route en fonction des premiers retours.

Quatre séries ont déjà été développées mais aucune n'a eu le retentissement d'un House of Cards de Netflix. D'ailleurs, Kevin Spacey, au rôle de politicien implacable, a reçu un Golden Globe.

Mécénat ou business?

Amazon a pris le parti de se lancer dans des sujets très pointus. C'est le cas pour "Transparent", qui raconte le coming out d'un père de famille transsexuel. Jeffrey Tambor, qui joue le rôle de ce père se dévoilant devant ses enfants, eux-mêmes en proie à des questions sur leur identité sexuelle, a reçu quant à lui le Golden Globe de meilleur acteur comique.

Ce prix "est dédié aux trop nombreux transgenres qui meurent trop jeunes", a déclaré la créatrice de la série Jill Soloway, co-scénariste de "Six feet under". Jeffrey Tambor, vétéran de la comédie américaine, a également dédié son prix à la communauté transgenre.

Des choix critiqués par de nombreux analystes qui se demandent si la stratégie d'Amazon dans les séries ne relève pas plus du mécénat que du business. Le groupe assure : l'idée n'est pas tant de faire des cartons d'audience que de générer du trafic pour attirer les internautes sur ses pages de e-commerce.

Amazon a récemment dopé son offre de vidéos en flux ("streaming") même si ses séries maison comme "Alpha house" n'ont jusqu'à présent pas eu l'impact des séries de Netflix, mondialement acclamées.

Simon Tenenbaum avec BFMBusiness.com