BFM Business

Amazon s'estime discriminé par les députés

-

- - -

Amazon fustige la proposition de loi des députés. Ils ont adopté à l'unanimité, ce 3 octobre, une proposition de loi sur le prix des livres mettant fin au cumul de la gratuité des frais de port avec la remise autorisée de 5%.

Amazon subit de plein fouet les foudres des parlementaires français. Et cela ne lui plait pas. Le géant du web a fustigé une mesure discriminatoire et nuisible au pouvoir d'achat après l'adoption par les députés d'une proposition de loi.

Ceux-ci viennent, en effet, d'adopter à l'unanimité en commission, ce jeudi 3 octobre, une proposition, à l'initiative de députés UMP. Elle prévoit de mettre fin à la gratuité des frais de port pour les livres vendus par correspondance et expédiés au domicile des acheteurs. L'un des atouts, pourtant, du géant du web.

Cette proposition a été suivie d'un amendement du gouvernement qui exclut tout cumul entre la réduction de 5% que peut appliquer un libraire sur le prix d’un livre (fixé par l’éditeur depuis la loi Lang de 1981) et la gratuité des frais de port.

Protéger les libraires

Cette proposition a officiellement pour but de protéger les libraires, notamment ceux des réseaux indépendants. Ces derniers considèrent que la gratuité des frais de port constitue une concurrence déloyale.

Mais pour Amazon, cette proposition va nuire au pouvoir d'achat des Français et va à l'encontre de la diversité culturelle, le site ayant un stock de 800.000 références.

Diane Lacaze