BFM Business

À l'approche du Mondial, les restaurants russes peuvent acheter de fausses critiques sur TripAdvisor

Contre 478 euros, l'agence marketing Bacon promet à ses clients un bond au classement des meilleurs restaurants sur TripAdvisor grâce à la publication de faux commentaires.

Visitée par plus de trois millions de touristes étrangers chaque année, la Russie s'apprête à accueillir un million de visiteurs supplémentaires à l'occasion de la Coupe du Monde de football qui débutera le 14 juin. Naturellement, cette vague d'aficionados du ballon rond, annonciatrice de retombées juteuses, suscite beaucoup d'espoir chez les restaurateurs installés dans les douze villes hôtes de la compétition.

Dans cette perspective, une agence de marketing basée en Russie propose aux restaurants désireux d'attirer les supporters du monde entier de soigner leur image en achetant de fausses critiques en langue étrangère sur le site TripAdvisor afin de faire grimper leur note globale. Pour 35.000 roubles (478 euros), l'agence Bacon promet à son client une place dans la liste des dix meilleurs restaurants de sa ville.

"Nous permettons aux touristes de vous trouver. [...] Comment faites-vous si aucun Serbe ni Suédois ne s'est jamais rendu dans votre établissement et n'a donc laissé aucun commentaire? Vous l'écrivez vous-même!", indique l'agence dans sa brochure destinée aux restaurateurs.

Une pratique répandue

La société russe affirme en effet avoir réussi à contourner l'algorithme de TripAdvisor qui permet de détecter les messages frauduleux en utilisant des adresses IP, des appareils, des navigateurs et des systèmes d'exploitation différents. Les critiques comprendront "de vrais détails sur le menu et la décoration, ainsi que de vraies photos que nous vous demanderons de prendre", précise-t-elle.

"Nous comprenons que tout cela est illégal dans la mesure où TripAdvisor s'y oppose. [...] Nous testons ce créneau parce que nous voyons une forte demande. Ce n'est pas parce que nous sommes des méchants qui arrivent et disent 'Regardez, vous pouvez commencer à escroquer'... Tous les restaurants savent qu'ils peuvent commander des avis et beaucoup utilisent ce service", explique Roman Baldanov, propriétaire de l'agence Bacon.

Pour appuyer ses propos, Roman Baldanov assure qu'aucun restaurant n'a, pour l'heure, répondu favorablement à son offre. "La réponse que nous avons est: 'Merci, mais nous le faisons déjà nous-mêmes'", assure-t-il. Il est vrai que les fausses critiques sont assez répandues mais il est plus rare de voir une entreprise impliquée dans cette pratique en parler ouvertement.

Des établissements suspects

D'après Reuters, qui a suivi les restaurants de six villes hôtes de la Coupe du Monde, le nombre d'avis suspects a légèrement augmenté ces deux derniers mois et certains établissements éveillent les soupçons.

C'est le cas d'un restaurant italien situé à 20 minutes de route du stade de Kaliningrad. En moyenne, un commentaire est publié chaque semaine sur la page TripAdvisor de l'établissement. Mais ces deux dernières semaines, les compteurs se sont affolés avec 45 critiques supplémentaires au total, parfois accompagnées de photos et de notes de 5 étoiles... sur 5. Résultat, le restaurant est passé de la 28ème à la deuxième place du classement des meilleurs restaurants de Kaliningrad.

L'établissement a assuré de son côté que tous les commentaires "sont réels". "C'est juste que nous avons un grand système de fidélisation, une application de téléphone mobile, et ainsi de suite", s'est-il défendu.

TripAdvisor rappelle pour sa part s'opposer "à toute tentative de manipulation du classement d'une entreprise". Et de préciser: "Nos équipes d'enquêteurs dédiées sont proactives et extrêmement efficaces pour déceler quiconque tentant de commercialiser des services d'optimisation comme ce dernier. Depuis 2015, nous avons pris des mesures contre plus de 60 sociétés d'optimisation pour mettre un terme à leur activité et nous prenons des mesures fermes pour pénaliser les établissements faisant appel à leurs services. Aucune plateforme d’avis n'a œuvré autant que nous l’avons fait et nous avons d’ailleurs identifié dans nos enquêtes que les fraudeurs se rendent comptent qu'il y a un risque élevé d’être repérés s'ils ciblent TripAdvisor. Par conséquent, nous avons observé qu’ils choisissent de cibler d'autres plateformes".
P.L