BFM Business

CO2: Carlos Tavares assure que PSA pourra répondre aux exigences toujours plus strictes de Bruxelles

Dans un entretien accordé à BFM Business, le patron de PSA assure que le groupe automobile dispose de "la technologie, de l’ingénierie et de l’appareil industriel" nécessaire pour répondre aux nouvelles attentes de l'Union européenne en matière d'émissions de CO2.

Initialement fixé à 40%, l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’UE a été revu à la hausse pour être porter à 55% d’ici 2030, a annoncé la semaine dernière la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Dans un entretien accordé à BFM Business à l’occasion des 24 heures du Mans ce week-end, Carlos Tavares a dit accueillir "avec plaisir la sévérisation des objectifs" européens.

Le patron de PSA a en effet assuré que le groupe disposait de "la technologie, de l’ingénierie et de l’appareil industriel pour répondre à cette attente". "Parce que toutes ces décisions, nous les avons prises depuis 2015 et nous avons installé un schéma productif, une ingénierie et des briques technologiques qui nous permettent de répondre à ces attentes", a-t-il martelé.

"Il faut prendre garde à ne pas casser la machine"

Il a néanmoins nuancé son propos en expliquant qu’il ne fallait "pas ignorer que cette accélération est en train de créer un climat darwinien dans l’industrie automobile".

"Il y a une succession d’annonces de suppressions d’emplois dans l’industrie automobile européenne et il faut prendre garde à ne pas casser la machine. Ne soyons pas surpris, nous les citoyens, qu’il y ait des impacts sociaux liés à cette accélération au niveau de l’industrie automobile européenne", a-t-il ajouté.
Paul Louis