BFM Business

Tarifs des autoroutes: les députés saisissent l'Autorité de la concurrence

Trois concessionnaires gèrent les autoroutes depuis 2006: Vinci Autoroutes, APPR et Sanef.

Trois concessionnaires gèrent les autoroutes depuis 2006: Vinci Autoroutes, APPR et Sanef. - -

L'Autorité de la concurrence a annoncé, ce mardi 3 décembre, avoir été saisie par la commission des finances de l'Assemblée nationale sur la question de la gestion privatisée des autoroutes. La haute juridiction devra rendre un avis à l'été 2014 sur ce sujet.

Les députés passent à l'offensive. Dans un communiqué publié ce mardi 3 décembre, l'Autorité de la Concurrence révèle qu'elle a été saisie par la Commission des finances de l'Assemblée nationale pour rendre un avis sur la gestion privatisée des autoroutes.

En effet, trois concessionnaires assurent, depuis 2006,cette tâche: Vinci Autoroutes, APPR et Sanef. Les deux premières font partie de géants du BTP, respectivement Vinci et Eiffage.

Dans son communiqué, la haute juridiction rappelle qu'en juillet dernier, la Cour des comptes avait mis en exergue le rapport de force défavorable au ministère des Transports, lorsque celui-ci négocie le tarif des péages avec les concessionnaires. L'Autorité estime ainsi que le système actuel comporte des "failles".

Les tarifs passés au crible

Elle rappelle qu'elle avait déjà formulé des recommandations lors d'un précédent avis rendu en 2005. "La privatisation des autoroutes entraînant la constitution de monopoles privés sur les tronçons concédés", elle avait dans cet avis "estimé indispensable d'instaurer un système de régulation efficace". L'Autorité va ainsi faire le bilan du respect de ces recommandations.

En outre, elle "pourra notamment analyser les hausses tarifaires revendiquées par les [concessionnaires] ainsi que les charges incluses dans leur contrats", explique la Commission des Finances dans une lettre datée du 27 novembre dernier.

L'Autorité de la Concurrence rendra son avis lors de l'été prochain.

J.M. avec AFP