BFM Business

Boeing 737 MAX: la course contre la montre

-

- - Boeing

Boeing a présenté les modifications du système de vol du 737 MAX. Un correctif censé donner plus d'autonomie aux pilotes.

Il y'a urgence. Voila maintenant deux semaines que tous les Boeing 737 MAX des compagnies aériennes du monde entier sont cloués au sol. Depuis plusieurs jours l'avionneur americain planche sur un correctif de son logiciel anti-décrochage. 

En organisant hier une réunion d'information en présence de journalistes, pilotes et dirigeants de compagnies ariennes , Boeing à tenté de rassurer: "nous allons faire tout ce qui est possible pour faire en sorte que ce genre d'accidents n'arrive plus jamais" à expliqué Mike Sinett, le vice-président en charge de la stratégie produits.

Concrètement, Boeing à mis à jour son système anti-décrochage MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System). Ce système qui abaisse automatiquement le nez de l'avion pour lui faire rependre de la vitesse, et ainsi éviter le décrochage, ne sera désormais activé qu'une seule fois pour chaque événement. En outre, cette fonction sera désactivée lorsque les mesures des différents capteurs divergent trop.

Enfin des alertes lumineuses, jusqu'alors optionnelles, vont être systématisées à bord des cockpit. Boeing va également mettre en place à ses frais un programme de formation des pilotes. Il s'agit en effet d’alléger et de simplifier leur tâche. Car aujourd’hui, comme le rapporte le New York Times, ces derniers n'ont que 40 secondes pour prendre la main en cas d'alerte. 

Boeing explique que la nouvelle version du logiciel à été soumise à des centaines d'heures d'analyses, de tests en laboratoire, de vérifications dans un simulateur de vols d'essais, y compris avec des représentants de la FAA à bord comme observateurs."

En octobre dernier un 737 Max de la compagnie Lion Air s'est écrasé causant la mort de 189 passagers. Il y a deux semaine c'est un 737 Max de la compagnie Ethiopian Airlines qui s'est écrasé à son tour, tuant 157 passagers. Les experts ont relevé des similitudes entre les deux accidents.

LA FAA SUR LA SELLETTE

Interrogé par le congrès américain sur le processus de certification des avions, Daniel Elwell, le dirigeant par interim de L'Administration fédérale de l'aviation civile américaine (FAA) , a expliqué que le processus de certification du MCAS sur le 737 MAX avait été entamé par l'administration avant de se poursuivre chez Boeing « après que l’administration a jugé que le constructeur avait l’expertise nécessaire ».Interrogé sur une possible auto-certification, Daniel Elwell à répondu, que la FAA n'autorisait "aucune auto-certification d'aucune sorte".

Un peu plus tôt, la secrétaire américaine aux transports Elaine Chaho, expliquait que le principe de déléguer à Boeing une partie de la certification des avions « est nécessaire puisque la FAA ne pouvait pas tout faire toute seule ».