BFM Business

Bercy met 100 millions d'euros sur la table pour financer des projets industriels

Bruno  Le Maire

Bruno Le Maire - AFP

Le gouvernement a lancé un appel à projets de 100 millions d'euros afin de réduire la dépendance de la France vis-à-vis de ses fournisseurs non-européens.

Le gouvernement a lancé un appel à projets doté de 100 millions d'euros à l'attention d'entreprises cherchant à se développer et investir, a annoncé mercredi Bercy en marge du prochain plan de relance de l'économie post crise du coronavirus. "L'appel à projets ciblera en priorité les secteurs les plus critiques: santé, agroalimentaire, électronique, secteurs fournissant des intrants essentiels de l'industrie (chimie, métaux et matières premières)", précise le communiqué du ministère de l'Economie.

L'appel à projets, ouvert jusqu'au 17 novembre, vise ainsi les industriels qui cherchent à "créer de nouvelles unités de production", "investir dans des unités existantes pour augmenter et moderniser leurs capacités ou les rendre plus productives et plus flexibles", ou "développer et mettre en oeuvre à l'échelle industrielle des procédés technologiques innovants".

"La crise de la Covid-19 a mis en exergue la dépendance industrielle et technologique de l'économie française, et la fragilité de certaines chaînes de valeurs mondiales", explique Bercy. "Le renforcement de chaînes de valeur critiques par le soutien à l'implantation ou réimplantation en France de certains de leurs maillons apparaît nécessaire. L'objectif est ainsi de diminuer notre degré de dépendance vis-à-vis de fournisseurs extra-européens, tout en développant les filières d'avenir", poursuit-il.

Plan de relance européen

Cette initiative fait suite à des appels à manifestation d'intérêt (AMI) similaires lancés précédemment pour les filières aéronautique et automobile tandis que le gouvernement entend également compléter son offre avec un volet 5G, jugée "stratégique" pour l'avenir pour l'économie française. Le plan global de relance de l'économie, pour un montant d'environ 100 milliards d'euros, doit être présenté le 25 août.

Ses grandes lignes ont déjà été dévoilées mi-juillet. Il comprend notamment 30 milliards fléchés sur la transition écologique, dont une partie se recoupe avec 40 milliards d'euros consacrés à l'industrie, ainsi que deux volets "compétences" et "solidarité" de 20 milliards d'euros chacun. Environ 40 milliards d'euros sur les 100 milliards devraient venir des 390 milliards d'euros de subventions du plan de relance européen approuvé le 21 juillet.

J. B. avec AFP