BFM Business

Un groupe chinois pourrait entrer au capital de la Coface

Sino Guarantee pourrait prendre une participation dans la Coface

Sino Guarantee pourrait prendre une participation dans la Coface - Jacques Demarthon - AFP

Sino Guarantee se serait renseigné auprès de Natixis, actionnaire à plus de 40% de la Coface, pour prendre une participation dans l'assureur-crédit français.

D'après des informations du journal Les Echos, la Coface ferait l'objet d'une approche du groupe chinois, Sino Guarantee, (China United SME Guarantee corporation), considéré comme le premier garant financier sur le continent asiatique. "Selon plusieurs sources, il [le groupe chniois] s'est manifesté auprès de Natixis, le principal actionnaire de la Coface à hauteur de 41,24 % du capital, pour s'inviter au tour de table de l'assureur-crédit", écrit le quotidien économique.

Par cette opération, "Sino Guarantee désire soutenir les financements transfrontaliers qui émergent de la nouvelle route de la soie (One Belt One road), le réseau ferré et de routes de plus de 13.000 km qui reliera Pékin et l'Europe pour faciliter les exportations chinoises", assure le journal. En Bourse, ces spéculations profitaient à l'action de la Coface, qui gagnait plus de 3% ce lundi à Paris.

Natixis cherche à s'alléger

La banque d'investissement de la BPCE cherche depuis longtemps à s'alléger au capital de l'assureur-crédit français, considéré comme un actif non stratégique. Natixis avait franchi une première étape en juin 2014 avec l'introduction en Bourse d'une partie de sa participation.

Dans sa dernière note sur Sino Guarantee, l'agence Moody's soulignait déjà la volonté du garant financier chinois de "diversifier ses risques en saisissant de nouvelles opportunités de croissance, notamment dans l'assurance-crédit à l'international".

Interrogés, la Coface et Natixis n'ont pas souhaité faire de commentaires.

S.B.