BFM Business

Scandales financiers: ces banques qui vont devoir mettre la main à la poche

Les banques ont dû payer des amendes salées en 2013

Les banques ont dû payer des amendes salées en 2013 - -

Crise des subprimes, affaire Madoff ou encore celle de la "Baleine de Londres"... Différentes affaires judiciaires ont secoué les grandes banques ces derniers mois. Et pour s'en sortir, elles ont dû payer de lourdes amendes.

L'année 2013 aura été rude pour les banques. Madoff, la "Baleine de Londres", Subprimes, Libor et Euribor… Les scandales se sont non seulement multipliés mais ils ont également coûté cher aux grandes banques.

Petit tour d'horizon des principaux établissements qui ont été condamnés à verser les amendes les plus lourdes.

> 20 milliards de dollars pour JPMorgan

La première banque américaine par les actifs était dans tous les scandales ces derniers mois. Elle a payé, en début de semaine, 1,7 milliard de dollars pour éviter les poursuites dans l'affaire Madoff. Avant cela, elle a été sanctionnée pour son rôle dans l'affaire de la "Baleine de Londres", des subprimes ou encore du Libor.

Résultat, JPMorgan aura payé quelque 20 milliards de dollars de pénalités au cours des douze derniers mois pour essayer de se sortir de ses multiples affaires judiciaires.

> UBS de nombreuses fois sanctionnée

UBS aura également vécu une année difficile. La banque suisse aura notamment dû payer une amende de 1,4 milliard de francs suisses (1,1 milliard d'euros) pour avoir enfreint la législation locale des marchés en manipulant les taux Libor. Elle a aussi dû débourser 120 millions de dollars pour clore des poursuites sur des produits structurés.

Et enfin, UBS France a été condamné à verser 10 millions d'euros pour avoir fait preuve de "laxisme" dans le contrôle de pratiques commerciales susceptibles de relever du blanchiment de fraude fiscale.

> Bank of America: 6 milliards de dollars

La Federal Housing Finance Agency (FHFA), qui supervise les organismes de refinancement hypothécaire comme Freddie Mac et Fannie Mae, réclame une amende de 6 milliards de dollars à Bank of America.

La FHFA, estime que les difficultés rencontrées par Fannie Mae et Freddie Mac pendant la crise des "subprimes" venaient de la piètre qualité des emprunts immobiliers rachetés aux banques comme BofA.

> Société Générale, la Française durement touchée

La gestion d'actifs de Société Générale a été mise en cause par l'Autorité des marchés financiers. Elle a décidé d'infliger une sanction de 500.000 euros à la banque en raison de "lacunes dans la mise en œuvre" d'une procédure d'audit dans ses activités de gestion d'actifs, selon la décision publiée sur le site de l'AMF.

C'est la deuxième amende infligée par l'AMF à Société Générale, après celles de 280.000 euros prononcée fin juillet pour épingler les conditions de commercialisation d'un Fonds commun de placement.

Le titre de l'encadré ici

|||

Record de sanctions pour le scandale du Libor et l'Euribor

La Commission européenne a annoncé, le 4 novembre, qu'elle condamnait six banques pour un montant record de 1,7 milliard d'euros d'amendes dans l'affaire de la manipulation des taux interbancaires.

Deutsche Bank, visée dans les deux enquêtes, devra à elle seule s'acquitter d'une amende totale de 725 millions d'euros. Société Générale, visée uniquement dans l'enquête sur l'Euribor, a été condamnée à une amende de 446 millions d'euros. Royal Bank of Scotland (RBS), écope d'une amende de 131 millions d'euros dans le cadre de l'enquête sur l'Euribor.

Diane Lacaze