BFM Business

Panama Papers: 26 "cibles" françaises dans le collimateur de la justice

Le cabinet Mossack Fonseca au coeur du scandale des Panama Papers

Le cabinet Mossack Fonseca au coeur du scandale des Panama Papers - Aaron Tam - AFP

Selon Le Monde, le parquet national financier a identifié deux douzaines de "cibles" qui auraient dissimulé de l'argent au fisc en utilisant les sociétés-écrans du cabinet panaméen Mossack Fonseca.

L'enquête sur les Panama Papers suit son cours. Il y a un an, l'ICIJ, un consortium de médias d'investigation, révélait au monde entier les pratiques du cabinet panaméen Mossack Fonseca, qui avait mis en place plus de 214.000 sociétés offshore, permettant à ses clients de bénéficier d'un important système d'évasion fiscale.

Dans la foulée de ces révélations, une enquête préliminaire avait été ouverte en France par le parquet national financier pour "blanchiment de fraudes fiscales aggravées".

26 "cibles"

Selon Le Monde, les magistrats chargés de l'enquête ont désormais identifié 26 "cibles" qui sont "soit des contribuables, soupçonnés d’avoir dissimulé de grosses sommes d’argent dans ces sociétés paravents, conçues pour échapper aux radars de l’administration et des autorités judiciaires, et immatriculées dans des paradis fiscaux opaques, soit des intermédiaires financiers (banques, avocats) qui les ont aidés".

Le quotidien du soir affirme que l'un de ces dossiers est "proche de la conclusion" et concerne un gros patrimoine qui aurait dissimulé plusieurs millions d'euros dans des sociétés offshores, avec l'aide d'intermédiaires. "Des poursuites devraient être bientôt engagées, pour faits de blanchiment de fraude fiscale", précise Le Monde.

J.M.