BFM Business

Orange: 30.000 clients bancaires et des baisses d'effectifs à venir

-

- - Eric Piermont - AFP

Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, s'est félicité ce dimanche que dix jours après son lancement, Orange Bank ait attiré 30.000 clients. Il a par ailleurs annoncé des baisses d'effectifs dans les centres d'appels.

Environ 30.000 personnes ont ouvert un compte chez Orange Bank, la nouvelle offre de banque mobile du groupe de télécoms Orange, dix jours après son lancement, a indiqué dimanche le patron du géant français Stéphane Richard.

"Orange Bank est un grand succès populaire. Depuis le jour où nous avons ouvert ce service en moyenne 3.000 personnes par jour sont venues ouvrir un compte", s'est félicité Stéphane Richard dans l'émission "Le Grand Jury" sur RTL-LCI-Le Figaro.

"C'est un beau résultat, supérieur à ce qu'on anticipait", a-t-il poursuivi, estimant que cette performance "montre simplement que le produit que nous proposons correspond aux attentes aujourd'hui des Françaises et des Français".

Cette nouvelle banque propose à ses clients la plupart des services d'une banque classique, à savoir un compte et une carte bancaire, un découvert autorisé, une assurance complémentaire gratuite ainsi qu'un livret d'épargne rémunéré.

Deux millions de clients en dix ans

De plus, "à partir de l'année prochaine, on va rajouter progressivement de nouveaux services", à commencer dès le début 2018 par le crédit à la consommation, avant de proposer des crédits immobiliers ainsi que des produits d'assurance et d'épargne, a ajouté le PDG d'Orange.

"La banque est comme tous les grands secteurs de l'économie, elle doit accomplir sa transformation digitale. Le modèle traditionnel avec beaucoup d'agences, beaucoup de structures est à revoir assez en profondeur", a-t-il estimé.

Ce lancement constitue la première incursion sur le terrain bancaire en France d'un géant des télécoms et la première entrée de longue date d'un acteur de cette taille sur ce marché.

L'objectif affiché est d'atteindre 400 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 dans le domaine des services financiers sur mobile, sur l'ensemble des marchés. Et Orange Bank ambitionne d'atteindre plus de deux millions de clients en France d'ici 10 ans. Prévu le 6 juillet, le lancement d'Orange Bank avait dû être reporté au 2 novembre faute d'être "à la hauteur des standards" et exigences fixés par le groupe.

Pas de chiffrage des baisses d'effectif

Côté télécom, le PDG d'Orange a indiqué que le groupe allait "progressivement réduire" ses effectifs dans les centres d'appels, qui comptent en total 20.000 employés, en raison d'une baisse des appels de ses abonnés.

"On a un nombre d'appels dans les centres d'appels qui est réduit fortement de plus de 10% chaque année, ça n'aurait pas de sens de conserver les mêmes effectifs" dans ces plateformes, a expliqué Stéphane Richard, sans préciser l'ampleur de la baisse envisagée.

"On va réduire progressivement les effectifs dans les centres d'appels, je ne vous dis pas qu'on va fermer tel site ou tel site. Mais vous voyez bien que par rapport à une quantité de travail qui baisse, évidemment la responsabilité d'une entreprise c'est quand même d'ajuster ses ressources à la demande du public", a-t-il estimé.

N.G. avec AFP