BFM Business

Carte bancaire: près de 470 millions d'euros de fraude en 2013

Le montant des sommes fraudées a atteint 469,9 millions d'euros en 2013.

Le montant des sommes fraudées a atteint 469,9 millions d'euros en 2013. - -

Le taux de fraude sur les paiements par carte bancaire est resté stable à 0,080% l'année dernière, selon un rapport de Observatoire de la sécurité des cartes de paiement publié ce mardi 15 juillet. Mais le montant des transactions a augmenté par rapport à 2012.

Une bonne nouvelle en trompe-l'œil. Le taux de fraude sur les paiements par carte bancaire en France est resté stable en 2013 par rapport à 2012, indique dans un rapport de ce mardi 15 juillet l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement.

Mais le montant des sommes concernées a augmenté. Le taux de fraude s'est maintenu à 0,080% du montant des transactions effectuées, soit 469,9 millions d'euros, contre 450,7 millions en 2012.

En 2013, le montant des fraudes s'est réparti presque équitablement entre les transactions nationales (238,6 millions d'euros) et internationales (231,3 millions).

Hausse des transactions sur internet

En France, la fraude liée aux paiements sur internet a poursuivi sa baisse entamée en 2012. Si le montant des transactions concernées a grimpé (125 millions d'euros contre 109,4 millions), le taux de fraude a pour sa part nettement reculé pour atteindre 0,229%, soit une baisse de 0,061 point de pourcentage.

"Ces résultats obtenus pour les paiements sur internet témoignent des efforts réalisés par les émetteurs et les e-commerçants (...) pour déployer des dispositifs permettant l'authentification renforcée", a souligné Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et président de cet observatoire.

Parmi ceux-ci figure le 3D Secure, qui repose sur l'envoi à l'acheteur d'un SMS contenant un code indispensable pour finaliser la transaction.

Les transactions sécurisées ont ainsi atteint près de 30% du montant des paiements par carte sur internet en 2013, contre 27,5% l'année précédente, alors que moins d'un site d'e-commerce sur deux (43%) met en œuvre un tel dispositif.

Le gouverneur a également souligné que le montant nominal de la fraude sur internet représentait 64,6% du montant total de la fraude en France, alors que ces transactions représentent 11% des sommes payées par carte.

Baisse de la fraude à l'international

A l'international, le taux de fraude a baissé, à 0,350% en 2013 contre 0,380% précédemment, mais ce repli cache des évolutions contrastées.

Les paiements réalisés avec des cartes françaises hors zone SEPA, qui comprend les 28 pays de l'Union européenne ainsi que l'Islande, la Norvège, la Suisse, le Liechtenstein et Monaco, ont connu une forte baisse du taux de fraude, à 0,547% (contre 0,687% en 2012).

A l'inverse, le taux de fraude sur les transactions réalisées avec des cartes françaises pour des paiements à distance dans la zone SEPA a bondi pour s'établir à 0,937%, en hausse de près de 30%.

Prévenir son conseiller

Lorsqu'un client constate des paiements inconnus, il doit faire opposition et prévenir son conseiller. Il a un délai de 13 mois pour le faire. La banque doit rembourser immédiatement et totalement le client. Ce remboursement concerne les sommes prélevées mais également le coût d'une nouvelle carte.

En cas de vol, le client sera également totalement remboursé, mais il devra payer une franchise de 150 euros si le vol résulte de sa faute.

D. L. avec AFP