BFM Business

Bruxelles donne son feu vert à la restructuration de Dexia

Dexia gérera encore 50 milliards d'euros de titres et de crédits en 2025

Dexia gérera encore 50 milliards d'euros de titres et de crédits en 2025 - -

La Commission européenne a approuvé, ce vendredi 28 décembre, le plan d’aide public apporté à la banque franco-belge. Toutefois, son démantèlement complet va encore prendre des années.

La Commission européenne a officiellement donné son feu vert au démantèlement de la banque franco-belge Dexia, ce vendredi 28 décembre, en approuvant son plan de restructuration. Un plan qui comprend une nouvelle recapitalisation de l’établissement par les Etats français et belge de 5,5 milliards d'euros.

Dexia bénéficiera donc des garanties étatiques de 85 milliards d’euros, nécessaires à sa survie. Mais son démantèlement va encore prendre des années. Car démanteler Dexia revient un peu à démanteler une centrale nucléaire : il faut des années pour tout nettoyer.

Ne pas brader les actifs

L'un des administrateurs de la banque est très clair. En 2025, Dexia portera encore plus de 50 milliards d'euros de titres et de crédits. Aujourd'hui, Dexia détient 300 milliards d'euros d'actifs. La plupart de ces titres n’est pas de mauvaise qualité. Le problème est qu'ils sont impossibles à vendre dans l'immédiat, sauf à les brader.

Cette dernière option coûterait des dizaines de milliards d'euros à la banque. Pour l'instant, la situation est donc contenue. La Commission européenne et les Etats actionnaires, la France et la Belgique, ont permis d'éviter le pire : une faillite désordonnée de la banque.

Mais personne ne peut dire aujourd'hui si les Etats ne devront pas, une fois encore, renflouer la banque.

Caroline Morisseau