BFM Business

Archos voit son avenir dans le B2B et les technologies médicales

Pour Archos, l'Europe, principal marché du groupe, a vu ses ventes progresser de 14% sur l'année pour atteindre les 114,5 millions d'euros, contre 100,2 millions sur l'exercice précédent.

Pour Archos, l'Europe, principal marché du groupe, a vu ses ventes progresser de 14% sur l'année pour atteindre les 114,5 millions d'euros, contre 100,2 millions sur l'exercice précédent. - Archos

Le groupe français entend s'éloigner de son positionnement historique dans l'électronique grand public.

Archos poursuit son virage stratégique. Le groupe français, pionnier et ancienne gloire des baladeurs numériques et fabricant de terminaux Android (smartphones et tablettes), qui a depuis connu de grandes difficultés a annoncé une nouvelle feuille de route.

L'entreprise fondée par Henri Crohas en 1988 mise désormais sur des segments à valeur ajoutée que sont le B2B et les technologies médicales.

"La stratégie de doubler le chiffre d’affaires en B2B sera portée par: de nouveaux produits et solutions pour ses partenaires européens toujours axés dans les domaines de la mobilité et nécessitant une personnalisation produit. Et une croissance externe en France et en Allemagne pour devenir un intégrateur de poids en Europe dans les solutions mobiles et disposant d’une force terrain importante", peut-on lire dans un communiqué.

Le B2B devra générer 50% du chiffre d'affaires

L'objectif est de dépasser 50% du chiffre d’affaires consolidé dans cette activité dès l'année prochaine.

Du côté des technologies médicales, Archos annonce la création d’une division nouvelle, MDV (Medical Devices Venture), en étroite collaboration avec les Sociétés d’Accélérations du Transfert de Technologies (SATT) finançant les projets des laboratoires innovants français.

"MDV a pour vocation de développer des start-up, où Archos sera majoritaire, dans les métiers d’avenir autour de la santé, conjuguant technologie, machine learning et plateforme collaborative. Archos apporte son savoir-faire en industrialisation de produits technologiques en collaboration avec les chercheurs, inventeurs des solutions sélectionnées par les SATT. Cette division, forte d’au moins 3 start-up cette année, aura pour vocation d’être autonome et potentiellement cotée en bourse (marché Access) en 2021", peut-on lire.

Le groupe dévoilera en juin le plan stratégique de cette division et présentera les produits, solutions et l’équipe de sa première start-up, dans le monde de la neuro rééducation.

S'éloigner de la concurrence chinoise

Enfin, concernant les produits grand public qui subissent "une concurrence chinoise accrue", Archos "souhaite développer désormais des produits technologiques de qualité, à forte valeur ajoutée, en mobilité ou dans l’habitat, dans des segments innovants et loin de la concurrence asiatique".

Le groupe a d'ailleurs déjà lancé une gamme de purificateur d’air pour la maison et Le Miroir2 "pour révolutionner la pratique du sport à domicile et la visioconférence".

"Le Groupe compte intégrer des services à son offre produit, via des contrats de prestations, afin de proposer des solutions par abonnement et ainsi construire sa base installée", poursuit Archos.

"C’est une transformation profonde du Groupe qui s’opère. Nous nous sommes donnés les moyens d’exécuter cette stratégie de valeur ajoutée. Nous sommes convaincus que notre expertise en industrialisation et en distribution va permettre au Groupe de dégager une croissance forte, pérenne et profitable dès 2022" commente Loïc Poirier, PDG du Groupe.

En 2020, Archos a essuyé une perte nette de 3,4 millions d'euros contre -36,5 millions d'euros en 2019.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business