BFM Business

En attendant la 5G, les ventes de smartphones encore en baisse

Un iPhone

Un iPhone - Elijah Nouvelage / AFP

Au 3e trimestre, elles reculent de presque 6% avec Samsung solidement accroché à la première place tandis qu'Apple se fait doubler par le chinois Xiaomi.

Pas de changement de tendance sur le marché mondial des smartphones. La baisse se poursuit. Selon le cabinet Gartner, les ventes mondiales ont reculé au troisième trimestre de 5,7% sur un an à 366 millions d'unités.

Ce recul chronique s'explique par plusieurs raisons: la saturation dans les marchés dits matures, l'allongement de la durée d'utilisation des terminaux mais aussi un certain attentisme de la part des plus technophiles qui attendent la 5G pour s'équiper en nouveaux modèles. On peut également ajouter les conséquences de la crise économique qui forcent les ménages à arbitrer leurs dépenses.

La performance du troisième trimestre est néanmoins rassurante pour les acteurs du marché après les catastrophiques premier et deuxième trimestre où les ventes ont dévissé de 20% pour cause de confinement dans de nombeux pays.

Trois des plus importants vendeurs de smartphones sont chinois

Côté fabricants, on note quelques mouvements. Samsung consolide sa place de leader avec une part de marché qui gagne presque 2 points à 22% (80 millions d'unités écoulées sur la période).

Huawei s'effondre: -21% de ventes en un an avec une part de marché qui tombe à 14% (vs. 17%) suite à sa rupture avec Google due au boycott de l'administration Trump. Sans les services du géant américain, les smartphones du chinois sont moins attractifs malgré ses efforts pour s'adapter avec par exemple son propre magasin d'applications.

Son compatriote Xiaomi au contraire s'envole avec des ventes en hausse de 35% (44 millions d'exemplaires) et en profite pour prendre pour la première fois la médaille de bronze à Apple. Le fabricant tire les fruits de sa politique d'internationalisation, notamment en Europe.

Apple tombe donc à la 4e place avec des ventes stables (-0,6% à 40 millions d'unités), un repli avant-tout du au lancement retardé de ses nouveaux iPhone 12.

Le chinois Oppo ferme le Top 5 mondial avec des ventes en léger recul. Trois des plus importants vendeurs de smartphones proviennent donc de l'empire du Milieu.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business