BFM Business

Votre e-réputation peut-elle effrayer un recruteur?

En faisant un tour sur les réseaux sociaux, un recruteur peut tomber sur des contenus que vous auriez bien aimé garder cachés.

En faisant un tour sur les réseaux sociaux, un recruteur peut tomber sur des contenus que vous auriez bien aimé garder cachés. - HeloResende - CC

Le réflexe de tout recruteur: en savoir plus sur vous en faisant des recherches sur Internet. Cela ne se limite pas au profil LinkedIn, tous les réseaux sociaux sont passés en revue. Pour vous assurer que tout est sous contrôle, un site propose de faire le bilan de votre e-réputation.

Difficile de séparer vie privée et vie professionnelle sur le net… surtout quand les sites se font un malin plaisir de changer régulièrement les paramètres de confidentialité. Du coup, on ne sait plus trop si la galerie de photos de nos vacances au Panama est uniquement accessible à nos amis ou bien à tous les yeux indiscrets. Y compris à ceux des recruteurs qui, pour se faire une idée plus précise de qui vous êtes, ne se contentent plus d'éplucher CV et lettre de motivation. Tous vont faire un tour sur les réseaux sociaux.

Le cabinet d'audit Mazars vient de mettre en ligne Nothing to Hide (rien à cacher), un outil qui permet de faire le point sur votre e-réputation et vous guide dans votre ménage numérique. Comptes Facebook, LinkedIn, Instagram et Twitter sont passés en revue. 

-
- © -

Le service vous alerte sur certaines de vos publications: "Vous avez posté cette photo le xx, assumez-vous qu'elle soit publique?", "Votre album est public. Est-ce volontaire?" ou encore "Ce post a été beaucoup liké, bravo pour le buzz mais seriez-vous fier si on l'affichait sur un bus?". Il passe aussi en revue les pages likées et les événements auxquels vous avez participé.

Le service scanne également le texte et vous alerte si vous employez des mots qui peuvent être connotés comme "boule"... même si c'est dans le contexte de Noël. Le Huffington Post a aussi remarqué qu'il soulignait des mots péjoratifs comme "gros" et "con".

À la fin de chaque question, il suffit de répondre si on assume ou pas la photo ou le texte employé.

-
- © -

Une fois le test terminé, le site vous indique si vous êtes novice, amateur, confirmé, expert ou encore virtuose dans le traitement de votre image sur le net. Et pour les contenus que vous avez reconnu ne pas assumer, il vous guide vers la page de correction des paramètres du service concerné.

C.C.