BFM Business

Un patron australien interdit les mails internes à ses salariés

Stock Photos - Flickr - CC

Stock Photos - Flickr - CC - Les emails sont au coeur de la vie de bureau

Jason Dooris, le directeur général de l'agence de conseil Atomic 212, oblige ses employés à passer par d'autres moyens que le mail pour communiquer entre eux. Et il songe à faire de même pour ses clients.

123,9 milliards. C'est le nombre d'emails professionnels qui devraient être échangés chaque jour de cette année 2016, selon les prévisions du cabinet Radicati. Soit en fait 3.900 mails par seconde.

C'est dire si ces courriers électroniques sont aujourd'hui omniprésents dans la vie de l'entreprise. C'est toutefois beaucoup moins vrai pour l'agence australienne de conseil dans les média Atomic 212. Jason Dooris, le patron de cette entreprise basée à Sydney, explique en effet à Business Insider qu'il a tout simplement banni les mails internes, fatigué de voir le courriel devenir le principal outil de communication entre collègues.

"Au bureau, je n'en vois pas l'utilité, lorsque la personne à qui vous adressez l'email ne se situe qu'à quelques pas et que vous pouvez discuter avec elle", confie-t-il.

Les emails à la maison "un fléau"

Selon lui, la plaie est surtout les emails dits de "délégation", lorsqu'un employé demande à un autre de faire quelque chose à sa place. En clair, de lui rendre service. Selon Jason Dooris ce type de message crée des tensions qui pourraient être bien plus facilement évités si les employés se parlaient directement.

Mais ce n'est rien à côté des courriers que les salariés reçoivent une fois qu'ils ont quittés le bureau, ce que Jason Dooris décrit comme "le fléau moderne des employés" et les empêchent de déconnecter. "Lorsque vous n'êtes pas au travail, vous ne devriez pas avoir à vous soucier de vos emails", déplore-t-il.

Évidemment, un email reste bien pratique, notamment pour envoyer des powerpoint et autres pièces jointes. Pour compenser, les employés d'Atomic 212 doivent utiliser d'autres services tels que Dropbox, qui permet de partager des documents, ou encore Wunderlist qui permet d'établir et planifier une liste de tâche à effectuer.

Bientôt avec les clients?

En dehors de cela, le contact en face à face est privilégié. Les seuls courriels internes que les employés sont autorisés à envoyer sont ceux qui consistent à inviter un collègue à un événement, comme une réunion, qui vient s'insérer dans le calendrier en ligne. Quant aux mails externes, ils sont tolérés. Enfin pour le moment.

Car Jason Dooris assure à Business Insider que ses employés auraient des liens bien plus forts avec leur client s'ils rentraient directement en contact de visu avec eux. L'idée peut prêter à sourire. Mais selon Dooris assure que "nombreux sont nos clients qui seraient ravis à l'idée de remonter le temps à l'époque où l'email n'existait pas".

Du côté de ses employés, la mesure n'est pas facilement passée au début. Le fait que leur patron ait demandé au département informatique de détecter les mails internes n'a peut-être pas aidé. Mais Jason Dooris assure qu'aucun incident n'a été enregistré et que désormais tout le monde s'est bien adapté au nouveau système.

J.M.