BFM Business

Quelle tenue vestimentaire adopter pour être crédible au bureau?

"Vous pensez que porter un costume sombre et une cravate ou un tailleur et un chemisier contribue à asseoir votre crédibilité au bureau? Une étude démontre au contraire que trop d'élégance peut, dans de nombreux cas, nuire à votre carrière."

Et si le secret pour être crédible au bureau, c’était d’être habillé comme un sac? La question se pose au regard de cette tribune postée sur le média en ligne américain Quartz par une scientifique, Allison Schrager. 

Cette docteure en sciences économiques y explique que s’habiller trop bien peut considérablement nuire au bon déroulement de la carrière d'un chercheur. D'abord parce que vos pairs perçoivent cette forme de coquetterie comme une trahison envers la science. Ensuite, parce que les beaux vêtements coûtent cher. S'afficher trop bien attiffé laisse donc à penser qu'on accorde plus d’importance à son salaire qu’à ses recherches scientifiques.

Allison Schrager dresse ce constat en partie en se basant sur sa propre histoire. Elle raconte par exemple qu’après avoir eu son doctorat, la majorité des conseils qu’on lui donnait pour réussir ne portait pas sur les choix de carrière à faire, sur les gens à connaître. Ils ne concernaient que… son look ! On lui disait: "ne t’habilles pas trop bien", "ne te coiffe surtout pas, ou alors juste un chignon avec un stylo dedans".

Le problème ne concerne pas que les femmes

Cette universitaire évoque aussi le flop d'une firme tech américaine, One Login, qui avait posté sur les réseaux sociaux une campagne de communication avec des photos de ses ingénieurs. Sur l’une d'entre elles, on pouvait voir une jolie femme, plutôt lookée, qui travaille réellement pour One Login. La campagne fit un bad buzz, les internautes criant au mensonge. Pour eux, cette femme ne pouvait pas être ingénieure, elle était beaucoup trop bien habillée.

N'allez pas croire que ce problème ne concerne que les femmes. Les hommes sont tout autant victimes de préjugés. L’économiste rapporte des propos qu’un astronome de la Nasa lui raconte avoir entendu de la bouche d'un biophysicien au cours d’une conversation. Il lui aurait dit: “j’aurais davantage tendance à croire la théorie scientifique de quelqu’un qui porte un pantalon kaki et une chemise hawaïenne que celle d’un type qui porte un costume”.

On adopte l'uniforme de son open space

Il y a des conclusions à tirer de ces histoires, même pour ceux qui ne sont ni scientifique, ni ingénieur. Chaque entreprise et chaque secteur a son dress code. Les coachs proposent donc deux enseignements généraux:

1. Adopter l’uniforme de son équipe: si tout le monde est en jean, on ne défile pas façon star des magazines. Si tout le monde est sur son 31, on évite le bleu de travail.

2. Si on veut évoluer, mieux vaut prendre exemple sur ceux qui occupent le poste qu’on vise. On veut être manager, et notre manager porte la cravate: on copie. Avec un petit risque du côté de l'ambiance. Votre dress code risque de faire jaser vos collègues en baskets.

Nina Godart