BFM Business

Quatre conseils pour tenir (vraiment) ses bonnes résolutions

Il faut choisir des bonnes résolutions en adéquation avec ses valeurs et ses objectifs.

Il faut choisir des bonnes résolutions en adéquation avec ses valeurs et ses objectifs. - Congerdesign- CC

2018 va être une année décisive pour votre carrière. Cela fait partie des bonnes résolutions prises en ce mois de janvier. Mais comment faire pour que ce beau projet ne tombe pas aux oubliettes dans quelques semaines?

Cette année, vous avez décidé de donner une nouvelle impulsion à votre carrière. Que vous souhaitiez vous voir confier davantage de responsabilités, que vous vouliez changer de job, ou encore que vous cherchiez à être plus serein et moins débordé, à chacun ses objectifs.

Mais pourquoi certains parviennent à les atteindre alors que d'autres vont vite les abandonner pour retrouver le train-train quotidien? C'est une question de méthode, assure Maxime Coignard, auteur de l'ouvrage "Les 7 lois du changement" (Éditions Marabout) et coach professionnel. Pour le fondateur de diadem-coaching, inutile de chercher à révolutionner son mode de vie et de travail du jour au lendemain, il faut avancer par étapes. "Il faut voir les bonnes résolutions comme un tremplin qui va permettre d'avoir la vie que l'on souhaite avoir dans trois à cinq ans". Le fait de visualiser ce but permet de rester suffisamment tenace et motivé pour tenir ses bonnes résolutions. Voici quatre conseils pour y parvenir:

- Se fixer des objectifs réalistes

Rien de plus contre-productif que de se lancer le défi de tout remettre à plat en ce début d'année, ou de vouloir mettre les bouchées doubles pour enfin décrocher un poste avec plus d'envergure. La clé de la réussite est de se fixer des objectifs réalisables, autrement dit simples et réalistes. "Mieux vaut une bonne résolution que l'on tient que dix mal tenues", met en garde Maxime Coignard. Par exemple, si l'on souhaite décrocher un nouveau job alors que cela fait des années que l'on n'a pas évolué au sein de son entreprise, il peut être utile de faire le tour des formations qui pourraient augmenter son employabilité. Mais aussi relancer son réseau, afin de mieux connaître l'état du marché et être à son écoute pour saisir les opportunités.

Mais tout ne vient pas forcément du premier coup à l'esprit. Il convient de prendre un peu de recul et de procéder à une introspection pour définir quels sont les axes à développer. Si l'on cherche à avoir une promotion, faut-il se mettre en avant en se positionnant sur des dossiers plus ambitieux? Ou faut-il demander une formation en management? 

Il importe également de tenir compte de ses valeurs et de ses goûts. Pour lutter contre le stress et le sentiment d'être toujours sous l'eau, vous avez décidé de vous mettre à la méditation. C'est sans grand entrain, mais un collègue vous l'a conseillé. "Il faut que chaque résolution soit en adéquation avec ses valeurs. Il ne faut pas céder à l'effet de mode", souligne Maxime Coignard.

-Célébrer ses petites victoires

Tenir ses objectifs est un engagement sur le long terme, qui se matérialise par de petites avancées. Et celles-ci méritent d'être soulignées. Par exemple, vous avez décidé de vous affirmer car vous estimez que vous souffrez d'un manque de reconnaissance au travail et que votre direction ignore votre engagement. Vous avez pris sur vous lors d'une réunion pour prendre la parole sur les dossiers que vous suivez. Ce genre d'initiative doit être célébré comme une victoire, cela vous donnera de l'énergie pour en accomplir d'autres.

"Il ne faut pas hésiter à se dire à haute voix 'je suis fier, bravo'" conseille Maxime Coignard. La réussite passe par un esprit de bienveillance vis-à-vis de soi-même. "Il faut agir comme on le ferait avec son meilleur ami que l'on cherche à soutenir", ajoute le coach.

-Noter ses actions

C'est un moyen de ne pas perdre de vue votre objectif et de mesurer les efforts réalisés: il faut noter les actions accomplies qui s'inscrivent dans la réalisation de votre bonne résolution. "Cela permet de matérialiser le contrat pris avec soi-même", précise Maxime Coignard.

Par exemple vous avez décidé d'atteindre un meilleur équilibre entre votre vie professionnelle et personnelle. Si vous êtes parvenu(e) à refuser une réunion à 18h30, à ne pas consulter votre messagerie avant d'aller vous coucher, tout cela mérite d'être consigné. Le support peut aussi bien être un carnet papier, un Google doc ou bien la to do list qui vous sert au travail.

-Ne pas hésiter à revoir ses objectifs en cours

Si malgré toutes ces précautions, au fil des mois, il vous arrive de plus en plus souvent d'oublier vos bonnes résolutions, il n'y a rien de dramatique. "Cela arrive quand la résolution que l'on a prise n'est pas la bonne, parce qu'elle n'est pas en adéquation avec ce que l'on cherche ou que le but fixé est trop élevé", résume le coach."Cela me fait gagner du temps en évitant de m'enfoncer dans une voie sans issue", ajoute-t-il. Sa solution: réviser ou repenser ses objectifs. Il conseille aussi de s'accorder deux fois dans l'année un moment pour faire le point avec soi-même, à tête reposée. Une occasion unique de savoir si les actions accomplies tendent vers ce que l'on veut devenir et ainsi éventuellement réviser sa ligne de conduite. 

Coralie Cathelinais