BFM Business

Les patrons de PME se sentent seuls

45% des patrons de PME se sentent isolés.

45% des patrons de PME se sentent isolés. - Pexel - Pixabay

45% des responsables de PME et d'ETI se sentent "très isolés" ou "un peu isolés" dans leur travail. Par ailleurs, 29% des patrons interrogés disent ne pas être "véritablement entourés".

Trois dirigeants de petites et moyennes entreprises sur quatre se disent isolés ou trop peu entourés dans le cadre de leur activité. D'après une étude publiée par la banque publique d'investissement Bpifrance, réalisée entre janvier et avril 2016 auprès de 2.400 chefs d'entreprise, 45% des responsables de PME et d'ETI (entreprises de taille intermédiaire) se sentent "très isolés" ou "un peu isolés" dans leur travail. Outre ces derniers, 29% des patrons interrogés disent ne pas être "véritablement entourés", ce qui porte à 74% le nombre de patrons qui "aspirent à être plus et mieux entourés". 

D'après l'enquête, ce n'est pas nécessairement dans les plus petites entreprises que le phénomène est le plus marquant: la part des dirigeants se sentant isolés est ainsi de 46% dans les entreprises de moins de 50 salariés et de 43% dans celles de 50 à 249 salariés.

La solitude ne recule pas en fonction de l'âge

La solitude des dirigeants ne recule pas non plus de façon significative à mesure que l'âge avance: 49% des moins de 40 ans disent en effet se sentir isolés, contre 42% chez les plus de 60 ans. Le phénomène "transcende les différences d'âge, de sexe, de taille d'entreprise ou bien encore de secteur d'activité", souligne l'étude, réalisée en collaboration avec Amarok, observatoire de la santé des dirigeants de PME.

L'étude, qui s'intéresse aux causes du problème, identifie sept grands facteurs amplificateurs de la solitude, comme l'absence d'un bras droit ou d'une personne de confiance sur laquelle se reposer, un temps de travail hebdomadaire supérieur à 70 heures, des résultats déficitaires ou des difficultés chroniques de recrutement.

Le sentiment d'isolement peut néanmoins être "efficacement combattu", selon l'étude, qui évoque plusieurs mesures, comme "le partage du capital et de la décision", "la mise en place d'organes de gouvernance" et "l'adoption d'un style de management plus horizontal" et "collaboratif".

D. L. avec AFP