BFM Business

Et si les entreprises récompensaient les rêveurs?

Réaliser ce qui nous semblait inaccessible conditionne le dépassement de soi, décuple la capacité à prendre des initiatives et donne une nouvelle échelle à nos ambitions.

Réaliser ce qui nous semblait inaccessible conditionne le dépassement de soi, décuple la capacité à prendre des initiatives et donne une nouvelle échelle à nos ambitions. - Stokpic- CC

Une prime exceptionnelle n'est pas le moyen le plus efficace pour récompenser un salarié qui s'est distingué, soutient Com Un Rêve. La start-up croit en une méthode originale qui stimulera bien plus son investissement: réaliser son vœu le plus cher.

Un patron ne veut pas payer ses salariés à rêver. En revanche, il peut réaliser les rêves de ses meilleurs collaborateurs. La start-up Com Un Rêve propose ses services pour que le rêve devienne une méthode de management en entreprise. "C'est un excellent moyen pour que les dirigeants puissent valoriser leurs meilleurs éléments mais aussi fédérer une équipe", explique Rana Badarani, fondatrice de Com Un Rêve. Celle qui se présente comme une "Dream Planner" assure que sa méthode est bien plus efficace qu'une récompense matérielle, comme le versement d'une prime exceptionnelle, dont les effets sur la motivation sont bien plus fugaces.

"J'ai moi-même réalisé mon rêve. Réaliser ce qui nous semblait inaccessible conditionne le dépassement de soi, décuple la capacité à prendre des initiatives et redonne une nouvelle échelle à nos ambitions", explique-t-elle. Après avoir démarché les entreprises de la région de Toulouse, l'entrepreneuse entend faire découvrir ses services aux entreprises parisiennes, en organisant le 20 octobre une soirée dans le 1er arrondissement.

Des rêves dans la limite du réalisable

Mais comment procède Rana Badarani pour devenir la fée qui, d'un coup de baguette magique, réalisera le vœu le plus cher d'une personne? Premier prérequis, il faut le connaître, ce voeu… Ou si la personne n'a pas d'idée précise, l'aider à formuler son désir. Com Un rêve élabore son projet sur la base d'un formulaire. Le salarié est amené à lister les domaines qui l'attirent, la personnalité qu'il aimerait rencontrer, la destination touristique qu'il souhaiterait découvrir…

"L'autre contrainte est le budget accordé par l'entreprise pour la mise en œuvre de ce souhait. Ensuite, il faut aussi trouver les prestataires qui sont en mesure de le réaliser pour respecter les délais", précise la jeune entrepreneuse. Si le salarié veut devenir chanteur d'opéra, grimper l'Everest ou encore avoir un dressing de la taille d'un château, il va naturellement falloir composer avec la faisabilité du projet. Sans le réaliser totalement, Com Un Rêve peut alors donner l'impulsion nécessaire à son voeu. Par exemple, ce salarié qui rêve de donner de la voix se verra proposer d'enregistrer un album… À lui de voir s'il rencontre ensuite le succès escompté.

La toute jeune start-up a par exemple pu réaliser les vœux des quelques salariés de l'association des Directeurs financiers de Midi-Pyrénees, fans du ballon rond. Ils ont ainsi pu suivre les pas du Club féminin de Toulouse et participer à un stage de préparation mentale de sportifs. Reste à voir quels seront les rêves des salariés parisiens.

Coralie Cathelinais