BFM Business

Comment ne pas se faire griller par son boss quand on cherche ailleurs

Pour rester discret, il vaut mieux utiliser son téléphone et sa messagerie personnelle pour mener à bien ses recherches.

Pour rester discret, il vaut mieux utiliser son téléphone et sa messagerie personnelle pour mener à bien ses recherches. - Unsplash - CC

Lassé de tourner en rond, vous avez décidé de trouver un nouveau poste qui relancerait votre carrière. Mais pas question de le crier sur les toits - ou sur les réseaux sociaux - pour ne pas vous mettre à dos votre employeur.

C'est quand on est en poste que l'on a le plus de chances de convaincre un recruteur. Ce qui signifie qu'il faut savoir mener ses recherches en toute discrétion pour ne pas éveiller les soupçons de son patron. Il est hors de question de perdre sa confiance alors que vous pourrez mettre plusieurs mois à décrocher un nouveau poste. Pour éviter que votre boîte découvre votre double vie, Bruno Fadda, directeur du cabinet de recrutement Robert Half, a expliqué au Figaro les 5 impairs à ne pas commettre.

Ne pas changer ses habitudes

Si vous êtes adepte du jean et du T-shirt, et que soudainement, vous vous mettez à porter régulièrement un costume, il y aura forcément un de vos collègues qui vous posera la question: "Tu as un entretien d'embauche aujourd'hui?". "Tout changement d'habitude peut paraître suspect. On doit adopter un comportement discret", met en garde Bruno Fadda dans le quotidien. L'open space est un piège redoutable pour celui qui est en recherche d'emploi: répondre à un appel d'un recruteur ou bien à un mail nécessite d'avoir recours à des ruses de sioux. Le conseil: éviter de rogner sur ses horaires de travail pour se rendre à un rendez-vous et plutôt poser un jour de congé. De même, mieux vaut laisser un recruteur vous laisser un message plutôt que de vous éclipser en prononçant à voix basse: "Je ne peux pas vous parler, laissez-moi quelques minutes pour trouver un endroit plus discret".

Utiliser sa messagerie personnelle

Pas question de passer par sa messagerie professionnelle pour faire ses envois de CV. Votre employeur a en effet le droit de consulter son contenu. Tout comme si vous avez un téléphone professionnel, ce n'est pas ce numéro que vous devez indiquer pour que le recruteur vous contacte.

Opter pour le mode anonyme des CV mis en ligne

Les CVthèques sont des outils incontournables si l'on souhaite être repéré par des recruteurs… mais on court aussi le risque d'être remarqué par son boss. "Les recruteurs et certaines entreprises mettent des alertes sur les nouvelles candidatures et profils qui apparaissent ", explique Bruno Fadda au Figaro. Il faut donc utiliser l'option CV anonyme pour que vos nom, prénom, et coordonnées n'apparaissent pas.

Rester neutre sur les réseaux sociaux

Opter pour le statut "En recherche active" sur LinkedIn est un aveu que votre patron risque de voir d'un mauvais œil. Alors si les réseaux sociaux professionnels sont très précieux pour ne pas rater les opportunités du marché et pour prendre contact avec des personnes qui vous seront bien utiles pour vos recherches, on prend quelques précautions en durcissant les paramètres de confidentialité pour éviter de signaler vos nouveaux contacts à votre réseau. "Si vos collègues voient que vous avez dix nouvelles connexions avec des recruteurs en deux jours, vous risquez d’éveiller les soupçons", indique l'expert du cabinet Robert Half.

Mettre dans la confidence un minimum de personnes

Pour accéder au marché gris, c’est-à-dire aux offres d'emplois n'ayant pas fait l'objet d'une annonce, il faut compter sur son réseau professionnel… y compris certains collègues. Mais il faut choisir avec soin les personnes à qui l'on fait part de son intention de changer de job pour ne pas être l'objet des commérages autour de la machine à café.

C.C.