BFM Business

Comment mettre de la bonne humeur dans l'open space?

L'ambiance est plutôt détendue au bureau... c'est le moment de taquiner ses collègues en trafiquant leur souris, leur messagerie...

L'ambiance est plutôt détendue au bureau... c'est le moment de taquiner ses collègues en trafiquant leur souris, leur messagerie... - Glen Wright- Flickr- CC

L'activité s'est clairement réduite en période de vacances scolaires. L'ambiance est détendue... c'est pile le moment pour sortir les meilleures blagues au travail.

À quelques jours de la fin de l'année, tout le monde relâche la pression. Les dossiers sont bouclés, les objectifs atteints, et désormais toutes les pensées sont tournées vers le jour de l'an et les agapes qui s'annoncent. Dans cette ambiance détendue, les plus facétieux sont tentés d'exercer leur talent de blagueur. Pour ceux qui sont en manque d'imagination, voici quelques blagues à mettre en œuvre au bureau:

> Le clavier fou: pendant la pause d'un de vos collègues, retirez quelques lettres de son clavier et inversez leurs places.

> L'ordinateur à l'envers: il s'agit de changer l'orientation de l'affichage de l'écran, en le tournant de 90°. Sous Windows, appuyer sur Ctrl + Alt + Flèche du bas sur le clavier. Un casse-tête pour ceux qui ne connaissent pas le raccourci.

> La souris morte: collez une gommette au niveau de la lentille optique de la souris. Impossible ensuite de faire bouger le curseur.

Tout cela énervera vos collègues, mais ce n'est pas bien méchant. Mais on peut aller plus loin.

> Laisser un message sur le bureau d'un collègue lui disant de rappeler un certain monsieur Lion, et donner le numéro du zoo le plus proche.

> Changer la signature email d'un collègue et mettre à la place de la formule de politesse "Gros bisous". 

Transformer l'open space en champ de bataille

Pourquoi faire cela? Pour déclarer la guerre au bureau? C'est en tout cas l'idée suivie par le site parisien Merci Alfred qui a créé une page Office War pour transformer l'open space en champ de bataille. Avec cette invitation: "Partagez ici les meilleures blagues geeks, plaisanteries traîtres ou attaques perfides que vous connaissez". Les propositions sont effectivement des déclarations de guerre. Voici quelques exemples :

> Se servir des comptes de messagerie des autres pour envoyer des messages à toute la boîte.

> Mettre YouPorn sur la page d'accueil d'un collègue qui va faire une présentation.

Certains scénarios vont très loin, jusqu'à faire disparaître un bureau entier en murant une porte. Où est la limite? Dès que cela peut passer pour du harcèlement moral qui se définit comme des "agissements répétés qui portent atteinte aux droits ou à la dignité du salarié ou à son avenir professionnel". En gros, pour faire la guerre au bureau, il faut faire attention à faire tourner les ennemis.

Laure Closier édité par C.C.