BFM Business

Comment arrêter de détester les réunions

On leur trouve tous les défauts possibles. Pourtant, elles ont plein d'avantages qu'on regretterait si on n'y était plus convié. En réalité, le problème n'est pas la réunion. C'est la réunionite.

Elles sont chronophages, improductives, ennuyeuses. 7 cadres sur 10 trouvent qu’ils perdent leur temps en réunion, selon le cabinet Perfony. Il faut dire que sur une carrière de 40 ans, ils y passeraient 16 ans en tout. Mais dans le même temps, tous s'accordent, tous pour dire qu’elles sont nécessaires.

Des petits malins en sont pourtant tellement blasés qu’ils ont trouvé une astuce. On ne vous recommande pas de les prendre en exemple. C'est le "Bingo réunion". On y joue comme au bingo classique, sauf qu’on remplace les chiffres de la grille par des mots. “Brainstorm”, “synergie”, “ASAP”, ou des tics de langage de votre manager, du jargon spécifique à votre entreprise. Certes, d'un côté, vous êtes ainsi obligé d'être attentif. Mais il faut remplir sa grille discrètement, et éviter de hurler "Bingo" quand elle est complète.

Plus sérieusement, en réalité, le problème n’est pas la réunion en elle-même, mais la réunionite. C'est-à-dire cette succession de rendez-vous mal préparés où l’on n’avance pas d’un iota. Mais même ces meetings improductifs présentent des avantages.

Pourquoi vous les adorez secrètement

Bird Office, le spécialiste de la location de salles de réunion, a recensé ces petits plus, ceux qui vous manqueraient si vous n’y étiez plus conviés. En premier lieu, on y apprend plein de choses sur l’entreprise. Quels projets sont lancés, quels sont les chiffres du mois. Et même quelques potins. En outre, elles sont intégrantes. En y participant, on a l’impression de faire partie d’une communauté avec les autres invités. Un groupe distinct de ceux qui n'y sont pas conviés. Et puis souvent, il y a à manger. Pas toujours, mais parfois.

Si vous avez la main sur l’organisation, et que vous ne voulez pas donner envie aux participants de jouer au Bingo, 4 règles à suivre:

1. Préparez-la bien : définissez le message, l’objectif, le résultat attendu.

2. Organisez-la juste avant le déjeuner: la faim poussera les participants à ne pas trop perdre de temps

3. N’invitez que les personnes directement concernées

4. Mettez un chrono : la réunion idéale n’excède pas les 52 minutes.

Nina Godart