BFM Business

Ce jeu veut faire tomber les dernières réticences sur le télétravail

-

- - Flexjob

La loi Travail a beau avoir assoupli les modalités pour passer au travail à distance, de nombreuses entreprises hésitent encore à sauter le pas. Pour entamer le dialogue au sein des équipes, Flexjob a conçu un jeu permettant à chacun de confronter sa vision, ses craintes et ainsi avancer dans la mise en place du télétravail.

D'un côté, les adeptes du télétravail, désireux de s'épargner le temps de transports, de s'extraire du bruit de l'open space et d'avoir plus d'autonomie. De l'autre, les réticents qui craignent de voir chuter la productivité de leurs équipes, ou bien d'être isolés en restant chez eux. Comment permettre à chacun de s'exprimer et d'entamer une réflexion? Flexjob propose une démarche originale : réunir les équipes autour du plateau de jeu "30 jours pour télétravailler" conçu avec l'aide du spécialiste de la ludopédagogie Felix&Ludo.

"Le télétravail est un sujet qui crispe. La puissance du jeu permet de libérer la parole et d'associer plusieurs niveaux de réflexion, que ce soit individuellement ou collectivement", met en avant Jérémie Bataille, fondateur de Flexjob.

Le concept : 3 à 6 personnes (voire 12 si des binômes sont constitués) doivent faire arriver leur pion le plus rapidement possible dans la case télétravail. Pour cela, ils devront tirer des cartes et fournir les bonnes réponses aux questions posées. Selon les cas, ils devront répondre à un défi individuel (ex : "je me fais une entorse en tombant dans l'escalier alors que je suis en télétravail. Est-ce un accident du travail?) ou bien à une question collective (ex : comment garantir la confidentialité de mes dossiers dans un espace de coworking? Quel est le meilleur jour pour télétravailler, avec 3 choix de réponses).

-
- © -

Les points sont attribués en fonction du nombre de joueurs ayant donné la même réponse. Les collaborateurs peuvent faire plusieurs parties pour améliorer la communication et balayer des thématiques plus larges. Il est aussi conseillé que toutes les instances d'une entreprise y participe, que ce soit la direction, les représentants du personnel et naturellement les salariés.

"Cela permet de mettre en lumière les perceptions des uns et des autres, de voir les différentes attentes et craintes selon les personnes ", souligne Jérémie Bataille. Car évidemment, le jeu n'est pas une fin en soi, il doit être prolongé par une phase de débriefing au cours de laquelle les points de divergences pourront être discutés. Ces éléments pourront servir de base lors de l'élaboration de la charte destinée à la mise en place du télétravail.

D'ailleurs, si le jeu peut être acheté seul pour 490 HT euros, Flexjob propose aussi des prestations d'accompagnement et de transmission pour que les entreprises puissent tirer le meilleur parti des échanges obtenu autour du plateau de jeu. 250 boîtes de jeu ont été fabriquées. Flexjob compte les vendre au cours de l'année, pour qu'en 2019, une nouvelle version enrichie par les retours obtenus des premiers joueurs soit mise sur le marché.

Coralie Cathelinais