BFM Business

Cadres, employées ou ouvrières… quelles sont les femmes qui ont le plus d'enfants en France?

-

- - Armanda-E - Pixabay

Les femmes ont en moyenne 1,91 enfant en 2016, selon une étude de l'Insee. Plus elles ont un statut social élevé et moins elles ont d'enfants. Mais surtout, elles deviennent mère plus tardivement.

En France, ce sont les femmes qui n'ont jamais travaillé qui ont le plus d'enfants. Leur taux de fécondité s'élève à 3,24 enfants par femme alors que la moyenne nationale s'établit à 1,91, selon une note de l'Insee portant sur des données de 2016. Mais les femmes sont nombreuses à concilier vie professionnelle et maternité. Et les statistiques mettent en évidence l'influence de la catégorie sociale sur la taille de leur famille.

Ce sont les Françaises ayant le statut d'employé qui sont les plus fécondes, avec 1,91 enfant par femme. Puis viennent les ouvrières (1,76 par femme), les professions intermédiaires (1,75) puis les artisanes et commerçantes ( 1,70). Les femmes ayant le statut de cadres sont celles qui ont le moins d'enfants, avec 1,64 enfant. Parmi elles, les professionnelles de l’information, des arts et des spectacles ont la plus faible fécondité (1,3), au contraire des professeures et professions scientifiques (1,7), et des femmes exerçant une profession libérale (1,8).

Après 30 ans, ce sont les cadres qui ont le plus fort taux de fécondité

Le statut social joue encore plus fort sur le moment où les femmes décident de fonder leur famille. "En 2016, la fécondité varie du simple au triple chez les moins de 30 ans qui ont déjà travaillé : 0,31 enfant par femme chez les cadres, 0,93 chez les employées", souligne l'Insee. Ainsi l'age moyen à l'accouchement est de 30 ans pour les employées et les ouvrières.

Les femmes cadres deviennent mère plus tardivement, car elles attendent en effet d'avoir terminé leur études, et aussi le bon moment dans leur carrière. Elles ont ainsi 33 ans en moyenne quand elles deviennent mère. Mais elles rattrapent le temps perdu puisque "leur fécondité est la plus forte après 30 ans parmi les femmes ayant une profession, et dépasse même entre 32 et 35 ans celle des femmes n’ayant jamais travaillé", met en avant l'institut de statistiques.

Agriculteurs et artisans sont les hommes qui ont le plus d'enfants

La catégorie sociale du père a aussi une influence sur la fécondité. Les femmes cadres ayant un conjoint cadre sont un peu plus fécondes en 2016 que celles ayant un conjoint exerçant une profession intermédiaire.

Chez les femmes employées ou exerçant une profession intermédiaires le niveau social du père a l'effet inverse : leur taux de fécondité est d’autant plus fort que leur conjoint occupe une profession peu élevée dans l’échelle sociale.

Et si l'on s'en tient uniquement à la profession du père, ce sont les agriculteurs et les artisans, commerçants ou chefs d’entreprise qui sont les plus féconds (2,1 enfants par homme), suivis par les ouvriers (2 enfants). Les cadres appartiennent au milieu du classement, avec 1,9 enfant par père. Les moins féconds appartiennent à la catégorie des employés et des professions intermédiaires (1,8).

Coralie Cathelinais