BFM Business

5 choses à connaître sur l'entreprise avant un entretien d'embauche

S'intéresser à l'entreprise dans laquelle on postule est indispensable pour la réussite de l'entretien.

S'intéresser à l'entreprise dans laquelle on postule est indispensable pour la réussite de l'entretien. - unsplash- CC

Préparer un entretien est la clé de la réussite. Mais il ne faut pas uniquement rôder le discours destiné à persuader le recruteur que vous avez les compétences et la motivation requises. Il faut aussi s'informer un minimum sur l'entreprise que l'on souhaite rejoindre.

Le rendez-vous est fixé: la semaine prochaine, vous allez passer un entretien d'embauche pour un poste attractif. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous avez soigneusement répété votre discours pour être en mesure de répondre à toutes les questions déstabilisantes que le recruteur peut vous poser. Vous avez aussi soigneusement révisé votre argumentation pour mettre en valeur les points forts de votre candidature, et préparé une batterie de questions pour connaître les contours du poste.

Mais la préparation ne s'arrête pas là: il faut aussi arriver en ayant quelques connaissances sur ce qui pourrait être votre futur employeur. En glissant au cours de l'entretien les informations récoltées, vous pourrez mieux rebondir ou cibler plus finement vos questions. Vous ne serez pas pris au dépourvu si votre interlocuteur vous demande "comment comptez-vous participer au développement de notre société" alors que vous n'avez qu'une vague idée de son positionnement sur le marché. Voici comment orienter vos recherches et les informations indispensables à avoir en main avant le rendez-vous afin que votre interlocuteur soit convaincu de votre motivation et de votre professionnalisme.

1- La carte d'identité de l'entreprise

L'annonce à laquelle vous avez répondu stipule que "la société, forte de ses 600 salariés et d'un chiffre d'affaires en forte croissance, est leader sur son marché". Ce portrait-robot mérite d'être affiné: il faut en effet savoir si la société est une entreprise familiale ou bien la filiale d'un grand groupe, si elle est présente à l'étranger et si elle a des antennes en province. Il faut aussi s'informer sur ses résultats, sur ses dernières décisions stratégiques et avoir en tête quelques uns de ses clients. Pour cela, le site institutionnel est une mine d'or. Tout comme les communiqués de presse, les campagnes de publicité ainsi que les réseaux sociaux.

2- Une vision claire du marché

Pour mieux cerner l'entreprise, il est indispensable d'avoir une connaissance du secteur qu'elle occupe et des principaux acteurs. Si vous venez de la concurrence, vous n'aurez aucun souci à mettre en valeur vos acquis. Dans le cas contraire, il faut éplucher les sites institutionnels des principales entreprises mais aussi lire des articles de presse qui leur sont dédiés afin d'avoir une vision du positionnement de chacune.

3- Son actualité

L'entreprise a déposé un nouveau brevet? Elle a lancé sur le marché un produit innovant? Elle a décidé de s'attaquer au marché asiatique? Il ne faut pas passer à côté de ses actualités majeures, car elles vont vous permettre de valoriser certains atouts de votre candidature (vous avez un excellent carnet d'adresses en Chine) mais aussi vous positionner face à d'éventuelles opportunités à venir.

4- Qui est le patron

Si au cours de l'entretien, le recruteur cite un nom, il serait gênant de demander de qui il s'agit et de se voir répondre que c'est le PDG. Un petit tour sur le site institutionnel vous permettra de connaître l'organigramme et de cerner les personnes stratégiques. Vous pouvez aussi pousser vos recherches sur LinkedIn et faire jouer votre réseau pour trouver également le nom des responsables avec lesquels vous serez amené à travailler.

5- Qui est la personne qui vous reçoit

Votre discours ne sera pas le même selon votre interlocuteur. C'est une personne d'un cabinet de recrutement ou encore un responsable des ressources humaines? Il faut plutôt orienter votre discours sur vos compétences, votre motivation et adopter un langage simple. Si vous avez affaire à un opérationnel avec qui vous aurez à travailler, vous pouvez vous permettre un discours plus technique et mettre en avant vos réalisations passées… il saura en apprécier la valeur. Il est donc indispensable lorsque vous convenez du rendez-vous de demander qui va vous recevoir.

C.C.