BFM Business

5 astuces pour faire croire que vous êtes débordé... et ainsi avoir la paix 

Aussi contre-intuitif que cela peut vous sembler, l'un des meilleurs conseils pour que vos collègues et votre chef croient que vous êtes sous l'eau, c'est d'arriver en retard aux réunions. Mais ce n'est pas tout.

Comment reconnaître un faux hyper actif? Tout le monde a un collègue absolument débordé, qui croule sous les dossiers, ne lâche jamais son téléphone. Il aime étaler sa charge de travail dans toutes les conversations, en s'exclamant : "je n'ai pas pu lire ton mail, j'en reçois trop". A tel point que vous vous demandez sans doute s'il n'en fait pas un peu trop pour se donner de l'importance.

De fait, cette technique est devenue monnaie courante. Havas a demandé à 10.000 personnes dans 28 pays, si parfois, elles n'exagéraient pas quand elles prétendent que leur planning est surchargé. Près de 40% des personnes sondées répondent par l'affirmative. La part grimpe même à 51% pour les actifs issus de la génération Y, contre 26% chez ceux de la génération X.

Les 5 règles à suivre

Alors qui sont ces collègues qui perdent leur énergie à faire croire qu'ils sont débordés plutôt qu'à travailler? Dans l'ouvrage "Notre entreprise est formidable" (Editions Payot) Roger Alexandre liste les techniques pour faire semblant d'être très occupé et dissimuler ainsi sa fainéantise.

1. Cela peut sembler contre-intuitif mais pour paraître occupé, évitez d'arriver en avance. Au contraire, soyez toujours un peu en retard. Il faut faire croire à vos collaborateurs que vous avez commencé votre journée depuis longtemps. Pour cela, il faut souligner votre entrée dans la salle d'un: "Ah, les nuits sont courtes" ou par cette formule souveraine: "Quelle plaie ces petits déjeuners d'affaires".

2. Adoptez la démarche des gens pour qui le temps est précieux. Autrement dit, quand vous vous déplacez ayez le pas lourd et pressé, foncez en attaquant du talon. Si vous allez aux toilettes, on doit croire que vous vous rendez à un conseil d'administration.

3. Soignez votre attitude en réunion : arrivez toujours dix minutes après l'heure de la convocation, même si elle a lieu à la même heure tous les jours. Pour montrer votre implication, enchaînez les interventions du type: "non mais franchement" ou " faut arrêter", en alternance avec pas mal de "voilà".

4. Si la cantine ferme à 14h00, présentez-vous à 13h59. Juste pour taper du pied et après allez au restaurant.

5. Dernier conseil, plus difficilement réalisable: laissez votre voiture au parking ou au pire acheter une vieille occasion qui restera à demeure. Vous découragerez ainsi tous ceux qui pensent arriver les premiers ou partir les derniers. En version moins coûteuse: laissez une vieille veste sur votre siège. Quelle que soit l'heure, vos collègues se diront que vous êtes encore dans les murs.

Laure Closier édité par C.C.