BFM Business

Un centre d'appels externe travaillant pour PSA va fermer à Roubaix: 310 salariés bientôt licenciés

La plateforme téléphonique de Roubaix gère les appels (rendez-vous, réclamations, etc.) des propriétaires de véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS pour le compte du service client du groupe PSA.

La plateforme téléphonique de Roubaix gère les appels (rendez-vous, réclamations, etc.) des propriétaires de véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS pour le compte du service client du groupe PSA. - Guillaume Souvant-AFP

A Roubaix (Nord) où elle emploie plus de 310 salariés pour sous-traiter le service client de PSA, l'entreprise américaine de téléconseil Conduent va fermer son site qui fait les frais de la perte du contrat d'externalisation avec l'industriel automobile. C'est la seconde plateforme téléphonique en France que cette société ferme en un an.

Après avoir fermé fin 2019 un centre d'appels téléphoniques à Biot (220 salariés licenciés) près de Nice, qui travaillait pour Apple, l'entreprise américaine de téléconseil Conduent s'apprête à fermer un autre de ses sites à Roubaix dans le Nord. Elle emploie y plus de 310 salariés en sous-traitance pour gérer les appels téléphoniques pour le compte du service client de PSA. Selon les syndicats, le groupe automobile s'apprête à délocaliser sa plateforme téléphonique au Maroc avec ses nouveaux prestataires.

Un plan de sauvegarde de l'emploi a été annoncé cette semaine au siège français de Conduent, près de Valence, selon Fouad Boumedienne, délégué syndical central Sud, majoritaire.

Le site de Roubaix gère les appels (rendez-vous, réclamations, etc.) des propriétaires de véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS, mais il fait les frais de la perte du contrat avec le constructeur automobile. La plateforme téléphonique roubaisienne de Conduent, ouverte au printemps 2017, n'a qu'un seul client, PSA, et a perdu le dernier appel d'offres, remporté par les sociétés Sitel et Majorel, selon plusieurs délégués syndicaux.

Vers un licenciement économique des 310 salariés

D'après eux, le contrat entre PSA et Conduent courait initialement jusqu'au 31 décembre 2020, mais a été raccourci au 31 décembre 2019. Une période de "transition" se poursuit jusqu'à la fermeture du site fin juin et le "licenciement économique" des quelque 310 salariés. "On travaille jusqu'à ce que le nouveau prestataire à Casablanca soit opérationnel", a déclaré le syndicaliste, Foaud Boumedienne.

"Trois cents emplois sont sacrifiés dans un bassin sinistré, la direction n'a fait aucune recherche de clients", déplore un représentant CGT.

Un site de 220 téléopérateurs a déjà fermé près de Nice

"On sort d'un PSE à Sophia-Antipolis (près de Nice) et la suppression de 220 emplois et maintenant 300 personnes sont sur le carreau à Roubaix", ajoute une représentante CFTC, selon qui la direction propose pour l'heure 20 reclassements externes.

De son côté, le député La France insoumise du Nord Adrien Quatennens a écrit au ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, lui "rappelant que l'Etat français est actionnaire de PSA via la Banque publique d'investissement à hauteur de 12,2%".

Sollicitée par l'AFP, la direction des ressources humaines de Conduent n'a pour l'heure pas donné suite. Une réunion de négociations du PSE est prévue le 11 mars au siège. Conduent est née en 2017 de la scission de l'activité de services aux entreprises de Xerox, dont elle est a été séparée et transformée en société indépendante.

Frédéric Bergé avec AFP